Home Politique Côte d’Ivoire : Un spiritualiste prévient Laurent Gbagbo

Côte d’Ivoire : Un spiritualiste prévient Laurent Gbagbo

Côte d’Ivoire : Un spiritualiste prévient Laurent Gbagbo
Côte d’Ivoire : Un spiritualiste prévient Laurent Gbagbo

Gbaï Bolou est un enseignant de Cafop (centre d’animation et de formation pédagogique) à la retraite, qui se dit aussi spiritualiste et médium spécialisé dans la transmission des messages des divinités aux hommes politiques. Dans un entretien accordé à un quotidien ivoirien “Le Jour Plus“ et paru ce mercredi 10 juin 2020, il a envoyé un message de mise en garde à l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, sur le point de rentrer en Côte d’Ivoire après l’allégement des restrictions à sa liberté conditionnelle.

Il lui demande d’abandonner toute idée de reconquête du pouvoir d’État. Car, selon lui, le temps de règne qui lui était imparti a expiré. « Il a déjà eu ses deux mandats comme on le lui a déjà signalé. (…) Nous sommes en 2020 et les passions (de 2010. Ndlr) se sont calmées. Nous avons tout actionné pour qu’il revienne de la CPI. Mais, déjà, on entend ici et là qu’il revient pour prendre le pouvoir, parce qu’on lui aurait volé son élection en 2010 (…). On (Ses esprits. Ndlr) m’a dit “non ! Laurent Gbagbo a déjà fait ses deux mandats. Dieu dit, l’humilité précède la gloire. C’est Gbagbo lui-même qui a exigé dans la Constitution que l’on limite le nombre de mandats présidentiels à deux. Donc, il a déjà fait ses deux mandats prévus. Même s’il estime avoir été gêné par une rébellion, ce n’est pas grave. Il a eu ses 10 ans. Qu’il grandisse pour dire aux Ivoiriennes et aux Ivoiriens que : “c’est vrai que je conteste toujours les conditions dans lesquelles on m’a déclaré vaincu en 2010. Mais, au nom de la démocratie que j’ai toujours défendu dans mon pays, je laisse tomber“ », a appelé le médium.

Lire aussi:   Opposition ivoirienne: Plus de 15 blessés à "l’arme blanche" après une "attaque" au meeting du Front du refus à Abidjan

« Gbagbo doit reconnaître que les crimes ont été commis en son nom »

Il a aussi suggéré que Laurent Gbagbo se repentisse pour les crimes commis pendant la crise post-électorale et reconnaisse que ces exactions ont été commis en son nom. « Si aujourd’hui Laurent Gbagbo ne fait pas la repentance pour dire : “J’avais fini mon mandat, je n’ai pas reconnu les résultats (des urnes en 2010. Ndlr). Au plan républicain, ce n’est pas bon. Ivoiriennes et ivoiriens, je présente toutes mes excuses. En tant que Président de la République à l’époque, je présente mes excuses pour tout ce qui est arrivé. Tous les crimes qui ont été commis, c’est en mon nom que cela a été commis. Certes, ce n’est pas moi qui ai tué. Mais, en tant que responsable, j’assume. Je demande pardon à toutes les familles. Dès mon retour, Alassane Ouattara, le grand-frère Bédié et moi, allons nous asseoir à la même table pour réconcilier les Ivoiriens“. Voilà ce dont le peuple a besoin et qu’il doit faire », a-t-il fait savoir. Pour Gbaï Bolou, le retour de Laurent Gbagbo doit être conditionné par cette déclaration. « S’il ne le fait pas, il ne doit pas rentrer en Côte d’Ivoire. Qu’il reste là-bas », a lancé celui qui affirme être l’homme qui, « le lundi 2 juin 1997 », a révélé à Laurent Gbagbo qu’il deviendrait Président de la république de Côte d’Ivoire en l’an 2000, « Ce jour-là, je lui avais remis 5000 F CFA symboliques, pour qu’il me le rende au centuple une fois élu».

Lire aussi:   Côte d’Ivoire / Des populations d’Odienné marchent en soutien à Alassane Ouattara

La rédaction APRnews
Jules Mabéha

2 COMMENTS

  1. Mr Gbahi Bolou ce serait mieux pour vous de vous taire pcq voua ne savez rien.Cessz de nous prouver que vous etes inculte et ignorant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here