HomePolitiqueCôte d’Ivoire : Traoré Mamadou à propos du pardon d’Amon Tanoh «...

Côte d’Ivoire : Traoré Mamadou à propos du pardon d’Amon Tanoh « Et à eux de conclure que si Amon Tanoh a demandé pardon à leur gourou, il n’y a pas de raison que mon mentor Guillaume Soro ne le fasse pas »

Côte d’Ivoire : Traoré Mamadou à propos du pardon d'Amon Tanoh « Et à eux de conclure que si Amon Tanoh a demandé pardon à leur gourou, il n'y a pas de raison que mon mentor Guillaume Soro ne le fasse pas »
Côte d’Ivoire : Traoré Mamadou à propos du pardon d'Amon Tanoh « Et à eux de conclure que si Amon Tanoh a demandé pardon à leur gourou, il n'y a pas de raison que mon mentor Guillaume Soro ne le fasse pas »

Traoré Mamadou réagit à propos du pardon d’Amon Tanoh. Il apporte son analyse en ce qui concerne le pardon tant attendu de son mentor Guillaume Soro

Je vois ce matin nos amis du Restaurant relayer au maximum la demande de pardon du Ministre Amon Tanoh à leur gourou pour le fait qu’il l’ai heurté dans ses propos lors du meeting qu’il a tenu au stade Félix Houphouet Boigny.

Et à eux de conclure que si Amon Tanoh a demandé pardon à leur gourou, il n’y a pas de raison que mon mentor Guillaume Soro ne le fasse pas.

Dois je rappeler aux uns et aux autres que celui qui ne cesse de demander pardon aux ivoiriens c’est bel et bien Guillaume Soro ?

Dois je leur rappeler que sa première demande de pardon aux ivoiriens a commencé en 2007 lors de la flamme de la paix, un mois après qu’il ait échappé à la mort lors de l’attentat contre son avion à Bouaké ?

Dois je leur rappeler qu’en 2017,après sa tournée européenne, il a décidé de demander pardon aux Présidents Bedié, Gbagbo et au gourou du Restaurant ?

Lire aussi:   Guillaume Soro s'est dit confiant face à ses adversaires: « Avec mon Dieu, je saute la muraille »

Et il l’a fait.

Aujourd’hui Bedié et Gbagbo ont accepté sa demande de pardon au point qu’ils échangent régulièrement avec lui.

Mais comment le gourou du Restaurant a t-il accueilli sa demande de pardon ?

En Janvier 2019,ce dernier a mis sur son dos sa machine répressive en commençant par arrêter les hommes qui lui étaient fidèles sous le prétexte fallacieux qu’ils prépareraient un coup d’État contre lui ou sous le prétexte qu’ils inciteraient à la violence.

Je veux citer Alain Lobognon, Kader Doumbia et Koné Dramane dit Dramaneba.

En Décembre 2019,la machine répressive du gourou du Restaurant s’est intensifiée sur lui et ses hommes avec un mandat d’arrêt international lancé contre lui , l’emprisonnement et la contrainte à l’exil de beaucoup de ses compagnons.

A quoi donc a servi la demande de pardon de Guillaume Soro au gourou du Restaurant ?

Si pour nos gars du Restaurant demander pardon à leur gourou, signifierait un retour de Guillaume Soro au Restaurant et la mise en veilleuse de ses ambitions pour la Côte d’Ivoire ,c’est qu’il sont à côté de la plaque.

Lire aussi:   Un pro-Soro réagit au communiqué des Etats-Unis : « c’est un avertissement au Conseil Constitutionnel »

Guillaume Soro pourrait peut-être un jour demander pardon au gourou du Restaurant pour les mots durs qu’il a eu à son endroit dans le cadre de l’adversité politique qui les oppose.

Mais il ne lui demandera pas pardon pour bénéficier de sa protection ou de ses largesses.

Et il va falloir également que le gourou du Restaurant demande lui aussi pardon à Guillaume Soro pour l’avoir accusé de tentative de coup d’Etat tout en sachant que ces accusations n’étaient fondées sur aucune vérité.

Le gourou du Restaurant devrait également demander pardon à Guillaume Soro pour avoir incarcéré ses frères de sang et pour avoir réquisitionné la résidence que Laurent Gbagbo, celui qu’il a combattu pour ce gourou ,lui a offerte.

Enfin,le gourou du Restaurant devrait demander pardon à Guillaume Soro pour l’avoir contraint à l’exil et pour n’avoir pas été reconnaissant vis a vis de lui.

Lire aussi:   Un cadre du RHDP révèle : « le rejet des candidatures de Gbagbo et Soro n’arrange pas Ouattara »

C’est possible qu’un jour, une demande de pardon de la part de Guillaume Soro au gourou du Restaurant voit le jour.

Mais ce serait à condition que le gourou du Restaurant demande lui aussi pardon à Guillaume Soro pour l’avoir traité comme il le traite en ce moment.

Surtout qu’on ne vienne pas me dire qu’en Afrique, un enfant n’a jamais raison sur son père et que pour cela,c’est Guillaume Soro qui devrait être le seul a le faire.

Je rappelle que nous sommes sur le terrain politique et non sur le terrain familial.

Sortons de ces considérations paternalistes qui amènent nos chefs d’Etat à se considérer comme des souverains qui doivent rester au pouvoir jusqu’à leur mort.

C’est cette considération paternaliste qui a amené le gourou du Restaurant à se considérer comme un demi-dieu.

Et il faut que cette manière de faire la politique change un jour.

source: le courrier quotidien