Home Politique Côte d’Ivoire : Situation socio-politique, la LIDHO met la pression sur les...

Côte d’Ivoire : Situation socio-politique, la LIDHO met la pression sur les juridictions nationales afin de réprimer toute violation et entrave à la norme

– Jeudi 14 Mars 2019 -Dans une déclaration transmise à , la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Hommes, compare l’environnement socio-politique ivoirien de ces derniers mois, à celui que la Côte d’Ivoire a connu il y a quelques années, et qui a occasionné les différentes crises successives dans le pays.

L’organisme en veut pour preuve, qu’il ne se passe de jours sans que les sujets et les comportements qui ont été à la base de la fracture sociale, tels que les questions de nationalité, de l’Ivoirité, les injures et les propos discourtois et autres discours incendiaires et parfois haineux, ne soient observés à travers les médias et les réseaux sociaux, créant ainsi, selon le LIDHO, une situation favorable à la survenue d’une crise ou de violences encore graves.

Lire aussi:   « Scénarios catastrophe pour 2020 »: La timide réaction de la commission ivoirienne des droits de l’homme

« La Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme constate que plusieurs droits tels que les libertés syndicales, le droit à l’éducation, la liberté d’expression, l’accès à la justice, le principe de la séparation des pouvoirs et autres sont fréquemment violés, traduisant que la justice ivoirienne qui se doit d’être un instrument de réconciliation à travers la mise en œuvre de l’action judiciaire et de lutte contre l’impunité, peine à assumer sa fonction », relève son président , KOUAME Adjoumani Pierre.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: FPI, à Duekoué, 20ème édition de la fête de la liberté pour un hommage au peuple wê et à mobiliser pour 2020

La Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO), qui dit se sentir profondément préoccupée par cette situation d’amnésie collective, attire l’attention des acteurs politiques, de la population et de la communauté internationale sur les risques de violences socio-politiques qui se profilent à l’horizon.

« La LIDHO, exhorte les acteurs politiques ivoiriens à plus de retenues et de maturité dans leur propos ; invite tous les acteurs socio-politiques à utiliser les voies de recours légales pour revendiquer et demander réparation. Enfin la LIDHO attire l’attention des juridictions nationales sur leurs vocations à maintenir l’ordre social ou à réprimer toute violation et entrave à la norme. Il y va de l’intérêt de tous », conclu-t-elle.

Lire aussi:   ABOBO/faux et usage de faux: Un faux Capitaine de la gendarmerie arrêté

Donatien Kautcha, Abidjan

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook