Home Politique Côte d’Ivoire : quand le frère Mba Obame se faisait messager

Côte d’Ivoire : quand le frère Mba Obame se faisait messager

Bien que nombre de chefs d’État francophones s’y côtoient, les Loges africaines apparaissent toujours comme un lieu de pouvoir occulte et semblent impuissantes à désamorcer les conflits qui déchirent le continent. Zoom sur un épisode survenu en 2010, à quelques mois de la présidentielle en Côte d’Ivoire.

Contrairement à celle de ses prédécesseurs Henri Konan Bédié et Robert Gueï, tous deux initiés, la présidence de Laurent Gbagbo n’a pas été une période faste pour la diplomatie souterraine des « frères trois points ». Profane, le chef de l’État était proche des églises pentecôtistes farouchement antimaçonniques, à l’instar de la Shekinah Glory Ministries, l’Église fondée par son conseiller, le pasteur Moïse Koré.

Gbagbo s’est coupé de l’obédience ivoirienne, qu’il a renoncé à contrôler. Pour les frères, organiser des pourparlers informels avec le camp présidentiel n’était pas une sinécure. En 2010, à quelques mois de la présidentielle ivoirienne, le frère gabonais André Mba Obame – perdant de l’élection de 2009 face à Ali Bongo Ondimba – se rend à Abidjan sur l’invitation du président ivoirien sortant.

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here