Home Politique Côte d’Ivoire : Pour Euronews, Alassane Ouattara veut faire «le mandat de...

Côte d’Ivoire : Pour Euronews, Alassane Ouattara veut faire «le mandat de trop»

Côte d’Ivoire : Pour Euronews, Alassane Ouattara veut faire «le mandat de trop»

Alors qu’il était le chouchou des médis internationaux, français notamment, le Président Alassane Ouattara a gravement entamé son image policée, en se lançant, comme d’autres de ses pairs africains, dans la course pour un troisième mandat anticonstitutionnel. Euronews s’en inquiète.

« Branle-bas de combat en Côte d’Ivoire dans les rangs de l’opposition. Le président Alassane Ouattara a annoncé qu’il briguerait finalement un troisième mandat lors de la présidentielle le 31 octobre prochain. Et « il n’en a pas le droit », estime notamment le Front populaire ivoirien (FPI) de l’ex-président Laurent Gbagbo », lit-on sur le site de la chaîne d’informations continues.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : « Soro n’est pas un lâche qui se cache derrière les gens pour espérer bénéficier de leur faveur »

« Il est bon de rappeler que la candidature de M. Alassane Ouattara est anticonstitutionnelle. Nous le savons tous, d’ailleurs, cette candidature viole la Constitution ivoirienne, au moins en son esprit, telle que formulée par les auteurs mêmes de ce texte », a précisé Simone Gbagbo, deuxième vice-présidente du FPI.

Pour le média, « Alassane Ouattara avait initialement décidé de passer la main à son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Mais ce dernier est décédé le 8 juillet dernier. Invoquant un cas de force majeur, le président ivoirien a donc « reconsidéré » sa position, a-t-il dit. Visiblement, le média doute de cette explication, d’autant que son parti le RHDP regorge d’autres cadres.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Encore des tensions à l'ouest ce week-end, un mort et des campements incendiés

« Depuis l’annonce de sa candidature, les opposants à Allasanne Ouattara multiplient les protestations. Les jeunes notamment dénoncent la « forfaiture de trop » et appellent au rassemblement jeudi. Et puis il y a ceux qui descendent dans la rue pour dénoncer l’absence de Laurent Gbagbo sur les listes électorales. Ils appellent à son retour. La semaine dernière, à Abidjan, une manifestation des partisans de l’ancien président ivoirien avait dégénéré », note le reportage d’Euronews.

Lire aussi:   Après les mutineries en 2017: L’armée fera ‘’son devoir’’ correctement en 2018

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here