Home Politique Côte d’Ivoire : Ouattara a peur d’affronter à la loyale l’opposition (Opinion)

Côte d’Ivoire : Ouattara a peur d’affronter à la loyale l’opposition (Opinion)

Côte d’Ivoire : Ouattara a peur d’affronter à la loyale l’opposition (Opinion)
Côte d’Ivoire : Ouattara a peur d’affronter à la loyale l’opposition (Opinion)

J’entends certains gens du Restaurant qui, face au manque d’arguments qu’ils ont pour justifier la candidature anti-constitutionnelle de leur gourou, demandent à l’opposition, d’une part se référer à l’arrêt que prendra le Conseil Constitutionnel sur cette candidature et d’autre part d’avoir le courage de l’affronter aux urnes.

J’entends certains gens du Restaurant qui, face au manque d’arguments qu’ils ont pour justifier la candidature anti-constitutionnelle de leur gourou, demandent à l’opposition, d’une part se référer à l’arrêt que prendra le Conseil Constitutionnel sur cette candidature et d’autre part d’avoir le courage de l’affronter aux urnes.

J’ai déjà donné mon avis sur l’arrêt que donnera le Conseil Constitutionnel. Je n’y reviendrai pas aujourd’hui. Par contre, en ce qui concerne leur deuxième argument d’avoir le courage d’affronter leur gourou aux urnes, j’ai beaucoup à dire. Je voudrais, pour commencer, leur dire que c’est plutôt leur gourou qui a peur d’affronter l’opposition significative dans les urnes. C’est lui qui cherche des artifices pour écarter aux élections ses bêtes noires que sont Guillaume Soro, Laurent Gbagbo, Bédié, Blé Goudé et Mabri.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Pourquoi la visite de Guillaume Soro en Italie pose problème…

Je rappelle que Guillaume Soro, Laurent Gbagbo et Blé Goudé font partie du G20, c’est à dire le groupe de ceux qui ont écopé de 20 ans de prison sur des bases fallacieuses. Je n’ai plus besoin de démontrer que c’est pour les écarter de la course au pouvoir qu’il les a fait condamner à 20 ans de prison avec en prime un mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro et un refus de deliver un passeport à Laurent Gbagbo afin qu’il rentre au pays. Et aujourd’hui,il est en train de préparer les esprits à l’exclusion de Bédié de la course au pouvoir.

Il faudrait savoir que cette affaire de la non démission de Bédié du Conseil Constitutionnel, six mois avant les élections, est un prétexte qu’ils sont en train de mettre en place pour l’écarter de la liste des candidats pour les élections présidentielles d’Octobre. Si on n’y prend garde, en Octobre,le gourou du Restaurant, comme l’a fait le général Guei en 2000, écartera de la compétition électorale présidentielle tous les ténors de l’opposition pour ne se retrouver qu’avec des faire-valoir. Et il espérera ainsi gagner au premier tour car il sait très bien qu’en cas de second tour avec l’un des leaders de l’opposition il perd lamentablement les élections.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: « Un homme qui n’a pas de parole ne mérite pas le respect », Serge Bilé parle à Henriette Dagri Diabaté

Et à ceux du Restaurant qui demandent à l’opposition significative d’avoir le courage d’affronter leur gourou aux urnes, je voudrais leur demander, s’ils sont sûrs de leur majorité, de donner à la CEI son équilibre et son indépendance. Je voudrais également leur demander d’accepter d’auditer la liste électorale. Avec donc toutes ces mesures prises pour organiser des élections ouvertes,libres et transparentes, il y a beaucoup de chances que la Côte d’Ivoire soit épargnée d’une crise post-électorale. Sinon, j’ai bien peur que nous ne revivions le drame de la crise post-électorale de 2010-2011.

Lire aussi:   Mamadou Traoré cogne le régime : Le gourou du Restaurant sait qu’aujourd’hui au Nord,sa côte de popularité s’est dangereusement rabougrie

Pour conclure, les gros peureux de la compétition électorale présidentielle se trouvent au Restaurant et non dans l’opposition. C’est le gourou du Restaurant qui a peur d’affronter à la loyale l’opposition et non le contraire. On ne reste pas dans la cour pour menacer les gens qui sont sur la route. Si on fait confiance à ses muscles,on sort de la cour et on se bat à la loyal. Ainsi, on saurait qu’on est un vrai garçon. Sinon, ce sont les famellettes qui se jouent les dangereuses en étant dans la cour et en ayant peur d’affronter leurs camarades garçons dehors. Et le Restaurant est composé à plus de 80% de famellettes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here