HomePolitiqueCôte-d’Ivoire: Niamkey Koffi « Nous prévenons du phénomène des violences en le...

Côte-d’Ivoire: Niamkey Koffi « Nous prévenons du phénomène des violences en le dénonçant»

Côte-d’Ivoire: Niamkey Koffi « Nous prévenons du phénomène des violences en le dénonçant’’
Côte-d’Ivoire: Niamkey Koffi « Nous prévenons du phénomène des violences en le dénonçant’’

Conférence de presse de Niamkey Koffi. « Oui nous avons des craintes. C’est pourquoi nous prévenons du phénomène (de la violence) en le dénonçant » “L’opposition ne se laissera pas voler sa victoire’’ aux législatives (Niamkey Koffi)

Le secrétaire exécutif adjoint du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Niamkey Koffi, a évoqué jeudi, au dernier jour de la campagne électorale, “des menaces’’ contre les candidats de l’opposition aux législatives du 06 mars, assurant que ces derniers ne se laisseront “pas voler (leur) victoire’’.

Lire aussi:   Législatives : Le PDCI monte un plan, la colère de Ouattara, des secrets livrés sur les attaques terroristes en Côte d’Ivoire

“Si dans l’ensemble tout semble bien se passer et dans l’accalmie relative, il persiste quelques dysfonctionnements. Dans certaines localités, Abobo, Touleupleu, Sinématiali… des actes de vandalisme ont été constatés. Des affiches arrachées, des candidats subissent des menaces’’, a déclaré Niamkey Koffi, lors d’une conférence au siège du PDCI à Cocody.

“L’opposition ne se laissera pas voler sa victoire. Nous ne nous laisserons intimider’’, a poursuivi M. Niamkey, qui admet avoir “des craintes’’.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Crainte de fuite, la CPI rejette à nouveau la demande de liberté provisoire de Laurent Gbagbo

“C’est pourquoi nous prévenons le mal en le dénonçant’’, a-t-il expliqué.

Il a assuré également que les candidats de l’opposition ont “pris des dispositions pour que les résultats soient sécurisés’’ pour parer aux éventuelles velléités de fraude.

Interrogé sur les piques de Marie Odette Lorougnon contre le secrétaire exécutif en chef du PDCI Maurice Kacou Guikahue, qu’elle affronte pour l’unique siège de la sous-préfecture de Gagnoa, il a soutenu que les propos de la vice-présidente de Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) ne reflètent “pas le bon ton recommandé à la mise en place de cette alliance’’ entre EDS et le PDCI.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Louise Ouattara, la belle fille du président, décède à Abidjan d'un palu foudroyant

Les Ivoiriens s’apprêtent à aller aux urnes samedi pour élire les 255 députés de l’assemblée nationale.

Alerte info/Connectionivoirienne.net