HomePolitiqueCôte-d’Ivoire: Loukimane remplace Célestine Trazeré a la tête du Gpe parlementaire Rassemblement

Côte-d’Ivoire: Loukimane remplace Célestine Trazeré a la tête du Gpe parlementaire Rassemblement

Côte-d’Ivoire: Loukimane remplace Célestine Trazeré a la tête du Gpe parlementaire Rassemblement
Côte-d’Ivoire: Loukimane remplace Célestine Trazeré a la tête du Gpe parlementaire Rassemblement

Le groupe parlementaire “Rassemblement’’ composé de députés ivoiriens proches de l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Guillaume Soro, a annoncé lundi la désignation de Loukimane Camara comme son nouveau président après la défection en février de Célestine Trazere, qui a rejoint le parti présidentiel.

“Le mercredi 07 octobre 2020, les députés membres du Groupe parlementaire «Rassemblement» se sont réunis à l’effet de relancer les activités parlementaires dudit groupe (…) Ainsi, après délibération, les députés présents et excusés ont arrêté les décisions suivantes : Président : l’honorable Camara Loukimane député de Bouna-Bouko’’, a écrit le groupe dans un communiqué, publié sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:   Addis-Abeba: Le Président Ouattara exhorte l’organisation à «s’autofinancer»

Outre la désignation de son nouveau président, le groupe parlementaire a également évoqué deux nouvelles défections, celles des députés Gnagadjomon Kone et Kanigui Soro qui “ont annoncé publiquement leur retrait’’, huit mois après le départ de Mme Trazéré.

Vice-présidente de l’Assemblée nationale sous Guillaume Soro, la députée de la circonscription électorale de Boguédia-Issia-Tapéguia (centre-ouest) avait annoncé le 21 février son retour au Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), au cours d’un point de presse.

Lire aussi:   Le FOSCAO Côte d’Ivoire demande au gouvernement de dévoiler le contenu de l’accord conclu avec les mutins (Déclaration)

Elle avait expliqué être revenue au RHDP pour “prendre toute (sa) pace’’ et avait demandé “pardon’’ au chef de l’Etat Alassane Ouattara “pour toutes les offenses’’.

La désignation de M. Camara et le retrait de deux nouveaux députés intervient dans un contexte de dissensions au sein du parti politique Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI) dont est issu le groupe parlementaire.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Source: Connexion ivoirienne