Home Politique Côte d’Ivoire: l’opposition participera aux réformes constitutionnelles

Côte d’Ivoire: l’opposition participera aux réformes constitutionnelles

L’opposition ivoirienne participera aux réformes constitutionnelles qui seront lancées au cours de l’année par le gouvernement, a annoncé, mardi soir, à Abidjan sa porte-parole Djédjé Boni Claverie.

« Nous avons été très sensibles aux félicitations qui ont été adressées par le Premier ministre Jeannot Ahoussou pour féliciter l’opposition d’avoir su participer et amener à des élections qui soient apaisées », a déclaré Djédjé Boni Claverie à l’issue de la reprise du dialogue politique entre le gouvernement et l’opposition. Selon elle, les points les plus saillants de la rencontre étaient la préparation aux élections législatives.

A ce propos, Mme Djédjé a indiqué sans détails que l’opposition a relevé quelques préoccupations. «Nous avons été également confortés par la décision du pool gouvernemental de faire participer l’opposition aux réformes à venir à savoir le référendum constitutionnel et également le code électoral», a-t-elle ajouté, soulignant la disponibilité de l’opposition avec ces «passerelles et à pouvoir de cette manière apporter la réconciliation ».

S’agissant de la libération des prisonniers politiques, l’opposition a demandé que le « gouvernement pusse faire un geste fort qui pourrait libérer la majorité des prisonniers politiques ». « Nous nous voudrions que ça soit l’entièreté des prisonniers politiques », a ajouté Mme Djédjé. Selon elle, le Premier ministre Jeannot Ahoussou a rassuré que cette « dynamique va se poursuivre ».

Au plan financier, l’opposition a rappelé qu’elle bénéficie d’un « financement exceptionnel qui nous est donné tranche par tranche ». Mais, a précisé Djédjé Boni Claverie, « notre préoccupation est également de pouvoir bénéficier d’un financement conséquent pour que la démocratie pusse s’exercer au niveau des législatives et que nous pussions competir avec les meilleures armes ».

Auparavant, le Premier ministre Jeannot Ahousou a dit avoir « remercié l’opposition pour son rôle majeur dans le cadre de l’élection présidentielle qui s’est déroulée sans aucun blessé, sans aucune victime ».

« Nous avons demandé à l’opposition de continuer à contribuer au renforcement de la démocratie », a-t-il conclu. Lancé en 2012, le dialogue politique entre le gouvernement et le pouvoir a été interrompu au mois de septembre dernier.

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here