Home Politique Côte d’Ivoire : L’opposition boycotte la réunion de la CEI

Côte d’Ivoire : L’opposition boycotte la réunion de la CEI

Côte d’Ivoire : L’opposition boycotte la réunion de la CEI
Côte d’Ivoire : L’opposition boycotte la réunion de la CEI

L’opposition ivoirienne ne participera pas à la réunion de la commission électorale indépendante (CEI) le mercredi 15 juillet 2020. L’information a été donnée par la web TV du PDCI-RDA d’Henri Konan Bédié.

Notons que saisie par la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) l’opposition ivoirienne avait dénoncé la composition de la Commission électorale indépendante (CEI). La CADHP a donc ordonné à I’Etat de Côte d’Ivoire défendeur de modifier la loi N° 2014-335 du 18 juin 2014 relative à la Commission Electorale Indépendante pour la rendre conforme à toutes les parties. « La cour observe que la majorité des membres qui composent l’organe électoral ivoirien sont désignés par des personnalités et partis politiques participants aux élections», a noté la Cour.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Hambol, des gendarmes et des éléments de CCDO lancent la traque des coupeurs de routes sur l'axe Arikokaha-Niakara

A en croire la CADHP, pour que la CEI puisse rassurer le public sur sa capacité a organiser des élections transparentes, libres et justes, sa composition doit être équilibrée. L’opposition ivoirienne boycott la réunion de la CEI Pourtant,  »Kuibiert Coulibaly, alors magistrat signataire de la décision avait jugé irrecevable, la requête de 66 Députés ivoiriens devant le Conseil Constitutionnel visant à empêcher la promulgation de la loi confligène sur la recomposition de la CEI.

Lire aussi:   Conférence publique: Gilbert Kafana Koné, maire de Yopougon, exhorte les militants du Rdr à plus de cohésion

«Kuibert Coulibaly est devenu Président de cette institution», avait fait remarquer Marius Konan, député PDCI-RDA en novembre 2019. De fait, le gouvernement ivoirien, profitant de la décision de la CADHP de suspendre les poursuites contre Guillaume Soro a décidé, le mardi 28 avril 2020, de retirer la déclaration de compétence prévue au protocole relatif à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples, a annoncé un communiqué lu par Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement.

Lire aussi:   Meeting de l’opposition du 10 octobre, tout ce qu’il faut savoir du rassemblement du Félicia

« Cette décision est prise sans préjudice de l’engagement du gouvernement à demeurer partie à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples », a ajouté le même communiqué. Le boycott de l’opposition ivoirienne de la réunion de la CEI de ce jour semble sonner le début d’une longue série de contestation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here