Home Politique Côte d’Ivoire : « L’Ivoirité et le Rattrapage ethnique deviennent des épouvantails,...

Côte d’Ivoire : « L’Ivoirité et le Rattrapage ethnique deviennent des épouvantails, pour exacerber des peurs » (cadre RHDP)

Côte d’Ivoire : « L’Ivoirité et le Rattrapage ethnique deviennent des épouvantails, pour exacerber des peurs » (cadre RHDP)
Côte d’Ivoire : « L’Ivoirité et le Rattrapage ethnique deviennent des épouvantails, pour exacerber des peurs » (cadre RHDP)

Les enjeux de pouvoir dans notre commune Maison Ivoire buttent sur des appréhensions et suspicions enrobées dans des thématiques obscures d’identité, de repli ethnique.

Dans cette société nationale de diversité, les équilibres de gestion politique intégrant toutes les sensibilités nationales se soumettent à scrutation, chaque fois que des échéances politiques majeures s’annoncent. Parce que nous peinons à déconstruire la donne politique de la lourdeur ethnique, ayant été incapables d’inscrire notre pays dans la voie de l’excellence par la quête du mérite, pêchant par la culture de la peur de l’autre que nous traitons d’étranger, alors qu’il est notre frère, le pouvoir politique devient le terreau et le terrain d’expression des fantasmes identitaires.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Le procureur de la République revient sur les affaires Valentin Kouassi et Noël Akossi Bendjo

L’ivoirité ou le rattrapage ethnique deviennent des épouvantails, des voies de tension et de contention pour exacerber des peurs suscitées en vue du contrôle de la gestion et de la jouissance du patrimoine national. Pourtant, Félix Houphouët-Boigny, dont nous nous réclamons tous, était d’ouverture, de tolérance et de générosité. Il nous indiqua la géopolitique, s’entourant de toutes les compétences disponibles, créant un espace de mérite sans chercher à savoir l’origine de ses collaborateurs au plus haut niveau de l’Etat.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Reprise du scrutin à Grand-Bassam, pour Mamadou Touré d'un point de vue statistique et mathématique, Ezaley ne peut gagner

En 2020, si l’ivoirité ou le rattrapage ethnique doivent servir de lame de fond du débat politique dans notre pays, nous aurions tous lamentablement échoué ! La Côte-d’Ivoire n’est ni du sud, ni du nord ; elle n’est point de l’ouest ou de l’est. Elle ne se referme pas sur le centre. Cessons de nous enfermer dans des enclos ethniques grégaires. Nous sommes chacune, chacun et tous Ivoiriens d’abord. La société nationale ivoirienne est une entité indivisible.

Lire aussi:   Bénié Brou Dankoi (Député): « C’est un devoir pour nous d’expliquer les lois votées et de montrer leurs impacts sur les populations »

Créons les conditions de l’union, du rassemblement et de la paix, par la pratique de la fraternité, la générosité et l’empathie, pour magnifier la culture de la paix. Paix en vos demeures et cœurs. Demain, il fera jour !

Emmanuel Yao Ngoran

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here