Home Politique Côte d’Ivoire: les dessous de la nomination de Cissé Bacongo veille de...

Côte d’Ivoire: les dessous de la nomination de Cissé Bacongo veille de la rencontre Gbagbo-Ouattara

Côte d'Ivoire: les dessous de la nomination de Cissé Bacongo veille de la rencontre Gbagbo-Ouattara
Côte d'Ivoire: les dessous de la nomination de Cissé Bacongo veille de la rencontre Gbagbo-Ouattara

Le Décryptage de la nomination de Cissé Bacongo par le président du RHDP revêt du vrai engagement des tenants du pouvoir à aller à la réconciliation.

En effet, le comité de veille se demandait pourquoi cette nomination à la veille de la rencontre du Président GBAGBO et son frère ADO, selon leur terme lors de leur débat de 2010?

D’après nos sources, c’est Cissé Bacongo, un grand intellectuel, un inconditionnel du chef de l’état, qui a la qualité, la capacité, la confiance, de respecter son président et en même temps, qui est modéré dans leur camp, qui respecte aussi l’adversité et qui prend en compte les désidératas des autres camps.

Il semble même qu’il dise ce qu’il pense au chef de l’état:  » je vais par respect faire la mission que vous me confiez, mais moi je pense qu’on peut faire autrement.
Selon moi, voilà ce qu’on doit faire. »

Après quoi, lorsque le résultat de la mission a échoué, son mentor lui dit enfin de compte c’est toi qui a eu raison.

Lire aussi:   100 millions remis aux Com’zones : le Commandant Fofana, aide de camp de Soro envoie un message à Ouattara

Donc le chef de l’état lui fait entièrement confiance dans ses prises de positions.

Il paraît que c’est l’un des rares dans leur camp qui accepte les débats d’idées. Car il a les arguments intellectuels solides pour.

Étant bien entendu que la rencontre entre le Président GBAGBO et le chef de l’état, qui ne sera pas un tête à tête mais deux personnes qui vont être accompagnées de leurs équipes respectives, il était important de nommer ce haut cadre de leur parti qui va poursuivre après cette rencontre, jusqu’à la réconciliation et la paix.

Alors le comité de veille se demande quel est dans ce cas, l’intérêt de confier le ministère de la réconciliation à une autre personnalité qui ne pouvait pas faire cette mission à cause de son statut de candidat accompagnateur, qui ne lui accorde pas de crédit aux yeux du peuple souverain Ivoirien ?

Pourquoi ne pas donner un autre ministère à sieur Kkb pour la récompense de mission accomplie,qui peut être plus utile ailleurs qu’à ce poste à cause des à prioris ?

Lire aussi:   Agban Côte-d’Ivoire: Des chars de la gendarmerie sèment la panique

Quoique kkb soit compétent, les Ivoiriens ne lui font pas confiance à ce poste.

C’est ce qui ressort des investigations du comité de veille.
Pour la paix, il faut un nouveau départ avec tous les enfants du père fondateur FHB sur ses terres à Yakro où, tous les acteurs politiques sans exclusif, sans condamnations fallacieuses, doivent se retrouver pour ne pas qu’il ait de géométrie variable, afin de donner une chance à la paix, la prunelle des yeux du Président FHB.

Il est temps que les Ivoiriens se ressaisissent pour permettre à la Côte-d’Ivoire qui appelle ses fiers Ivoiriens, pour le mieux vivre ensemble et son développement harmonieux radieux et durable pour le bonheur de chacun et le progrès pour tous.

Trop de temps perdu. Trop de malheurs qui ont causé des dégâts collatéraux pour rien.

Et enfin, trop de morts gratuites pour rien, qui nous a mis en retard et qui nous plongent dans l’aliénation.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Indemnisations des victimes, la grande phase «piétine», Mariatou Koné lance le processus de réparations communautaires

Bienvenue Monsieur Bacongo pour être le trait d’union sacrée entre l’opposition inclusive et votre camp tenant du pouvoir où certains énergumènes du genre Bictogo et Mamadou Touré n’ont plus leur place dans le débat politique et publique.

Car ce sont de fossoyeurs de la paix contraires aux idées du Père fondateur FHB dont vous vous réclamez et que vous revendiquez avec beaucoup de fierté.
Le comité de veille épris de paix encourage cette rencontre de réconciliation, car c’est cette volonté des braves qui doit être notre devise.

Le comité de veille recommande que cette bonne initiative soit élargie prochainement au Président BÉDIÉ et tous ses alliés et l’ensemble de l’opposition y compris le Président du GPS Guillaume SORO qui a toute sa place dans ce débat. Que les leaders de l’opposition n’oublient personne dans ce train de la paix qui est en gare.

Vive la paix pour tous
Vive la Côte-d’Ivoire réconciliée et apaisée et unie pour le Futur.
Le comité de veille

Nestor Koffi

Ivoirebusiness

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here