Home Politique Côte d’Ivoire: les dernières consignes politiques du maire Lehié Bi avant sa...

Côte d’Ivoire: les dernières consignes politiques du maire Lehié Bi avant sa mort

Côte d'Ivoire: les dernières consignes politiques du maire Lehié Bi avant sa mort
Côte d'Ivoire: les dernières consignes politiques du maire Lehié Bi avant sa mort

Le délégué Pdci Bouaflé commune, le maire Lehié Bi Lucien, était aux côtés de ses pairs délégués PDCI du département de Bouaflé, le samedi 13 novembre dernier.C’était à l’occasion du meeting de soutien au Pdci et au président Bédié organisé par le personnel politique du département dans le village d’Akanguessankro (Bouaflé). Ce jour-là, le maire Lehié Bi Lucien a livré un important message aux militants du Pdci. Ce fut son dernier message politique avant son décès par accident le mercredi 17 novembre 2021.

« Ce n’est pas ce rassemblement que nous avons fait aujourd’hui qui importe. Est-ce que tous ceux qui sont ici, si on ouvre leur cœur, c’est PDCI qui y est inscrit, alors que nous disons toujours que nous sommes PDCI 100% ? Car pendant les élections législatives, il y a eu ici à Akanguessankro, 56% pour le PDCI et 44% pour les autres. Pourquoi ce résultat si vous réclamez 100% pour le PDCI ? Si nous étions 100% pour le PDCI, est-ce que nous allions avoir ce résultat ? Je suis triste. Je voudrais ici même vous dire que le PDCI est un parti avec lequel on ne s’amuse pas.

Est-ce que nous sommes prêts à démontrer, lors des prochains votes, que nous sommes réellement au PDCI ? Est-ce que nous n’allons pas nous laisser emballer par ceux qui viendront distribuer de l’argent ou des motos ? Je voudrais vous dire que le PDCI est un parti sérieux. Le PDCI est le parti qui construit la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui à Akanguessankro, s’il y a de l’eau, si nous sommes assis sous un apatam, c’est grâce au Pdci. Regardez ce que Professeur Cowply Boni a fait de Bouaflé. Il a construit Bouaflé parce qu’il est PDCI. C’est cela le PDCI. Regardez aujourd’hui ce que nous sommes devenus, ce que la Côte d’Ivoire est devenue.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Après le choix de Bédié/ La grande sœur et les partisans de Tidjane Thiam passent à l’offensive sur le terrain

La Côte d’Ivoire est devenue un pays où quand tu veux être instituteur, tu dois payer. Ce n’est plus les méritants qui réussissent aux concours. Si tu ne connais personne, ton enfant qui a tous les diplômes va rester sur le carreau. C’est toutes ces tares que le Pdci veut changer. Le président Henri Konan Bédié, notre président, aime tellement la Côte d’Ivoire qu’en 2015, il a privilégié la Côte d’Ivoire en abandonnant l’idée d’être candidat. Et il a laissé son jeune frère Alassane Ouattara être candidat, en nous demandant de porter la candidature du président Alassane Ouattara. Mais quel a été le résultat, chers parents du PDCI ?

Le constat, c’est que tous ceux qui étaient directeurs généraux issus du PDCI ont été débarqués (…) Dans ces conditions, comment faire ? Nous devons nous battre pour que le PDCI soit fort et qu’il prenne le pouvoir. Si le PDCI prend le pouvoir, la Côte d’Ivoire ira mieux. Les gens courent après l’argent. Des gens viennent vous blaguer avec des motos, de l’argent et vous partez en laissant le PDCI.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Ouattara gracie 4132 détenus de droit commun et annonce la tenue des élections sénatoriales en 2018

Aujourd’hui, à cause de la quête de l’argent, nos villages sont détruits par l’orpaillage clandestin. Est-ce qu’à l’époque du PDCI, cela existait? Je dis non! (…) Quand le président Bédié avait évoqué ce problème de l’orpaillage clandestin, on l’a accusé de tous les noms. Aujourd’hui, on lui donne raison. Avec tout ce que nous voyons, on peut conclure aujourd’hui que c’est le Pdci qui fait la force de ce pays. C’est pourquoi, jeunes gens, ne vous attristez pas. Il y a de l’espoir avec le PDCI (…) C’est avec la voix nouée que mon papa, Pr Cowply Boni, m’a demandé d’être aujourd’hui à Akanguessankro.

Chers parents, barrez la route à tous ceux qui viennent et qui ne savent pas ce qu’on appelle le PDCI et qui s’amusent avec le PDCI et qui viennent vous blaguer, vous tromper avec de l’argent et vous les suivez.  Sachez que l’argent finit un jour.

Regardez, nous continuons aujourd’hui de profiter de ce que Pr Cowply Boni a fait à Bouaflé en tant que maire. Les quartiers électrifiés, le bitumage des voies, les écoles primaires (…) Chers parents, je vous demande de ne pas vous fier à ces personnes qui viennent vous tromper, mais considérez le PDCI. Ce que le PDCI a apporté à la Côte d’Ivoire, les Ivoiriens continuent de bénéficier de ces fruits. La seule chose que nous devons faire, c’est de barrer la route aux imposteurs. Qu’ils sachent que chez nous, ici, c’est le PDCI et rien d’autre encore. Ils sont venus me brandir de l’argent, une somme de 40 millions pour que je quitte le Pdci. Mais j’ai rejeté cette offre.

Lire aussi:   Non respect des décisions CADHP : les avocats de Soro frappent à nouveau, « des sanctions à Abidjan demandées »

Je leur dis que l’argent est éphémère, mais la conviction que j’ai apprise auprès du Pr Cowply Boni et du président Charles Diby demeure. Chers parents, je vous en prie, n’ouvrons pas des brèches pour que des gens viennent s’engouffrer dedans. Continuez d’être forts et attachés au PDCI. Chers jeunes, je sais que souvent, c’est difficile. Mais tenons bon, parce que la victoire, la vraie, n’est pas loin. Sachez que le PDCI, c’est l’amour, c’est la cohésion, la paix. Je souhaite que votre attachement au Pdci se démontre lors des votes avec un fort taux pour le PDCI. »

 

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here