HomePolitiqueCôte d’Ivoire : Législatives à Port-Bouët, Emmou met en garde Siandou: «...

Côte d’Ivoire : Législatives à Port-Bouët, Emmou met en garde Siandou: « Dites-lui de se méfier parce que, s’il continue, il ne viendra plus à Port-Bouët ici»

Côte d'Ivoire : Législatives à Port-Bouët, Emmou met en garde Siandou: « Dites-lui de se méfier parce que, s'il continue, il ne viendra plus à Port-Bouët ici»
Côte d'Ivoire : Législatives à Port-Bouët, Emmou met en garde Siandou: « Dites-lui de se méfier parce que, s'il continue, il ne viendra plus à Port-Bouët ici»

Dr Emmou Sylvestre et Alain Adjan, candidats à l’élection des députés prévue le 6 mars pour le compte de l’opposition dans la commune de Port-Bouët ont animé leur premier meeting hier au rond point du lycée moderne. Ils étaient soutenus par les artistes Yodé et Siro, les militants du FPI pro-Gbagbo avec à leur tête le fédéral Ismaël Boligard.

Ce premier rassemblement des candidats de l’opposition a enregistré un nombreux public sur le site dédié à la rencontre. Dr Emmou a à l’occasion donné les raisons qui l’ont motivé à être candidat affirmant qu’il a été inspiré par la défunte député-maire, Hortense Aka Anghui.

«J’ai été influencé par le parcours de Hortense Aka Anghui anciennement député-maire de la commune de Port-Bouët. Elle a d’abord été maire ensuite député. Je veux marcher dans ses pas. Aujourd’hui je suis le deuxième maire de Port-Bouët et je veux être également député-maire. Je veux ressembler à Mme Aka Anghui», a déclaré l’actuel maire de Port-Bouët.

Selon lui, la Côte d’Ivoire étant «à la croisée des chemins », il estime que son élection en tant que député fera bouger les choses au niveau de l’hémicycle.

«Les élections du 6 mars prochain sont un virage important pour la Côte d’Ivoire. Alors chers parents, rendez nous forts pour que nous nous occupions de Port-Bouët. C’est Port-Bouët qui nous intéresse. La Côte d’Ivoire doit changer car elle a perdu ses valeurs. Nous devons aller à l’hémicycle pour la remuer pour que la Côte d’Ivoire change. Vous pouvez compter sur nous. On ne sera pas ces députés qui, une fois passés au »restaurant » oublient l’essentiel, c’est-à-dire être les porte-voix du peuple. On s’engage à rester dans la vision de défendre les pauvres », a promis, le maire.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: «dégel total» des comptes bancaires de 4 pro-Gbagbo et libération de 70 détenus (Gouvernement)

Le successeur de Hortense Aka Anghui, a saisi l’occasion à lui offerte pour répondre à ses détracteurs qui prétendent qu’il n’a rien fait à la tête de la commune de Port-Bouët depuis son élection en tant que Premier magistrat.

«Nous sommes à la mairie depuis deux ans et les choses avancent dans le bon sens. Port-Bouët est en train de changer. Votre mairie travaille dur. Elle a été certifié vendredi 26 février 2021 Iso 9001 version 2015 par le Bureau Veritas. C’est la première mairie en Afrique a être certifié Iso 9001. J’ai remporté 5 prix en moins de deux ans. Donc, on ne peut pas venir nous dire qu’on ne fait rien. Alors je vous demande de sortir massivement pour voter le 6 mars prochain. Aller retirer vos cartes d’électeurs», a-t-il martelé.

Lire aussi:   Politique : Retiré de la liste électorale, la réaction de Charles Blé Goudé…

Comme il fallait s’y attendre, le candidat de l’opposition n’a pas été du tout tendre avec le candidat du RHDP, son principal adversaire le ministre Siandou Fofana. Selon lui, ce dernier sera à nouveau battu lors de l’élection des députés.

«Il a été battu honteusement deux fois. Il veut une 3e fois. Or jamais deux sans trois. Il raconte partout que j’ai reçu 17 milliards de FCFA de budget. Et Koumassi a eu 5 milliards de FCFA. Il est mon conseiller municipal mais il ne connaît même pas le budget de la mairie de Port-Bouët. Je pense que c’est une question de niveau. Il n’a pas le niveau. Docteur Emmou a travaillé dur pour être là où il est arrivé, à la sueur de son front. Dites-lui de se méfier parce que s’il continue, il ne viendra plus à Port-Bouët ici», a prévenu, le maire.

Tous les deux vêtus de pagnes et de tee-shirts à l’effigie du PDCI-RDA, Dr Emmou et Adja Alain, sont convaincus de leur victoire à l’élection du 6 mars prochain.

«Nous avons gagné les municipales et nous sommes en train de transformer Port-Bouët, nous gagnerons les législatives et nous transformerons l’Assemblée nationale», a mentionné, Alain Adja.

Lire aussi:   Législatives à Gagnoa : Gbagbo dit "niet" au PDCI, Guikahué peut trembler

Le fédéral Ismaël Boligard venu soutenir les deux candidats du PDCI-RDA a justifié sa présence à ce premier meeting.

«Je suis venu vous dire que le FPI a décidé de marcher avec le PDCI-RDA depuis près d’un an et demi lorsque le président Bédié a décidé d’aller rencontrer son petit frère le président Gbagbo à la Bruxelles. A cet titre, pour ces élections législatives, nous faisons des listes communes comme à Yopougon, à Koumassi, à Cocody, à Port-Bouët. Donc, à Port-Bouët, ne vous trompez pas, les candidats des pro-Gbagbo sont: Dr Emmou Sylvestre et Adja Alain», a expliqué, le fédéral FPI Pro-Gbagbo.

Isamël Boligard a ajouté que l’opposition doit gagner à Port-Bouët pour faire bouger les choses à l’Assemblée nationale.

«Nous allons remporter ces élections et faire changer la donne au niveau de l’Assemblée nationale. On ne se pose pas de question. C’est l’éléphant noir sur le bulletin qu’il faut voter le 6 mars prochain», a-t-il conclu.

Les deux candidats étaient accompagnés de leurs suppléants Aka Maxime et Fanta Koïta au cours de ce premier meeting qui a été précédé d’une procession de militants du PDCI-RDA et partisans du maire qui a démarré au siège local du PDCI et qui a pris fin stade du Lycée moderne.

source: koaci