HomePolitiqueCôte d’Ivoire : Législatives 2021, après leur échec, Ouattara se séparera-t-il de...

Côte d’Ivoire : Législatives 2021, après leur échec, Ouattara se séparera-t-il de Sidi Tiémoko, Goudou et autres

Côte d'Ivoire : Législatives 2021, après leur échec, Ouattara se séparera-t-il de Sidi Tiémoko, Goudou et autres
Côte d'Ivoire : Législatives 2021, après leur échec, Ouattara se séparera-t-il de Sidi Tiémoko, Goudou et autres

Tous les ministres ou presque étaient candidats à l’élection des députés du 6 mars 2021.

En attendant la publication des résultats provisoires de Yopougon, Marcory et Port-Bouët par la Commission électorale indépendante (CEI), malheureusement certains membres du gouvernement ont été battus dans leurs circonscriptions électorales.

Il s’agit de N’Guessan La taille à Bocanda, de Sidi Tiémoko Touré à Béoumi, de Brice Kouassi à Didievi, de Raymonde Goudou à Toumodi, de Jean-Claude Kouassi à N’Djebonoua, de Siandou Fofana à Port Bouet, Kafana Koné à Yopougon, et de Moussa Dosso à Mankono.

Lire aussi:   Affaire "590 miliciens du régime Ouattara logés dans un hôtel" : la Police met fin au débat

Ces ministres ont perdu le nord face soit à des indépendants issus du RHDP, comme s’est le cas à Mankono, soit à la coalition PDCI-EDS.

Des ministres qui faisaient croient à leur patron qu’ils étaient incontournables dans leurs circonscriptions électorales ont été humiliés par leurs adversaires, confirmant ainsi la dynamique observée lors de la présidentielle du 31 octobre dernier.

En dépit de ces déceptions, beaucoup de ministres ont démontré que Alassane Ouattara pouvait toujours compter sur eux en battant leurs adversaires

Lire aussi:   Laurent Gbagbo :"Je voudrais dire aux jeunes de Côte d'Ivoire de rester debout, de rester combatifs"

Il s’agit du Premier ministre, Hamed Bakayoko qui bien qu’absent du pays pour des raisons de maladie a remporté haut les mains le scrutin à Séguela, d’Amédé Kouakou à Divo sous-préfecture, d’Anne Désirée Ouloto, qui a laminé, le candidat du PDCI-EDS à Toulepleu, de Mamadou Touré à Dalao, Sidiki Konaté et Albert Flindé à Man, Kandia Camara à Abobo, ou encore de Souleymane Diarrasouba à Yamoussoukro et Belmonde Dogo à Guiberoua.

Lire aussi:   Départ de l’ambassadrice de Grande-Bretagne en Côte d’Ivoire : Joséphine Gauld fait ses adieux à Ouattara

Par ailleurs, après les déconvenues de terrain de la présidentielle, avant la tenue du scrutin du 6 mars dernier, le chef de l’État avait laissé entendre qu’il se séparerait des ministres perdants aux législatives.

A suivre..