Home Politique Côte d’Ivoire : « Le recrutement de certains cadres de l’opposition par...

Côte d’Ivoire : « Le recrutement de certains cadres de l’opposition par le RHDP, n’est que du folklore » (Pro-Soro)

Côte d’Ivoire : « Le recrutement de certains cadres de l’opposition par le RHDP, n’est que du folklore » (Pro-Soro)
Côte d’Ivoire : « Le recrutement de certains cadres de l’opposition par le RHDP, n’est que du folklore » (Pro-Soro)

Et pour se donner l’illusion qu’ils sont puissants, ils brandissent ces cadres comme un trophée, histoire de narguer l’opposition. Je dirai que tout cela n’est que du folklore. Du folklore qui ne peut rien apporter à ceux qui y participent.

Dois je rappeler à mes amis du Restaurant que ce phénomène de recrutement des cadres et militants de l’opposition à la veille de l’élection présidentielle n’est pas un fait nouveau ? En effet, sous Bédié, nous avons connu par exemple le recrutement d’un pion important du RDR en la personne d’Adama Coulibaly dit Adama champion. Sous Guei nous avons assisté au recrutement de Fologo et de nombreux cadres du PDCI. Sous Gbagbo, nous avons assisté au recrutement de nombreux cadres du PDCI et du RDR. Mais le résultat a t-il été à la hauteur des attentes ? Je dirai que non.

Lire aussi:   Côte d'ivoire: A Adzopé, la Jpdci prête à susciter une « insurrection populaire » en cas de non réforme de la CEI par le régime avant le scrutin de 2020

Le recrutement des cadres et militants de l’opposition à la veille de l’élection présidentielle n’est pas un fait nouveau.

Car ces cadres de l’opposition recrutés par Bédié n’ont pas pu empêcher qu’il perde le pouvoir à travers un coup d’État. Ces cadres de l’opposition recrutés par le général Guei, n’ont pas pu empêcher qu’il perde le pouvoir face à Gbagbo. Ces cadres de l’opposition recrutés par Gbagbo n’ont pas pu empêcher qu’il perde le pouvoir face à la coalition du RHDP et des Forces Nouvelles. Que nos amis du Restaurant ne s’imaginent pas que leur expérience sera différente de celle de leurs prédécesseurs.Tous ceux de l’opposition qu’ils ont recrutés ne pourront pas leur donner le pouvoir en Octobre 2020.

Lire aussi:   Enjeux électoraux en Côte-d’Ivoire: Le procès Gbagbo et l’énigme FPI

Comme leurs prédécesseurs n’ont pas pu donner le pouvoir à ceux qui les ont recrutés hier à coup de millions. Le jeu qui est en train de se dérouler sous nos yeux avec les transhumances auxquelles nous assistons n’est pas un jeu nouveau à la veille des élections présidentielles.

Tous ceux de l’opposition qu’ils ont recrutés ne pourront pas leur donner le pouvoir en Octobre 2020.

En ce qui nous concerne, nous les Soroistes, nous ne sommes nullement ébranlés par ces recrutements de certains cadres de GPS. Je voudrais rappeler à mes amis du Restaurant que ce sont eux, hier, qui disaient que ces personnes qu’ils viennent de recruter ne pesaient pas lourd dans leurs régions car selon eux, elles auraient été battues aux dernières élections municipales.

Lire aussi:   « Le GPS de Guillaume Soro rentre dans une semi-clandestinité »
Pourquoi donc ces personnes seraient-elles devenues puissantes depuis qu’elles ont migré au Restaurant pour participer à la soupe populaire ? Octobre 2020 réservera de grosses surprises désagréables à nos gens du Restaurant.Tout n’est qu’une question de temps. Sinon, ceux à quoi nous assistons en ce moment avec le recrutement de certains cadres et militants de l’opposition, n’est pour moi que du folklore. Rien que du folklore.

Mamadou Traoré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here