Home Politique Côte-d’Ivoire: Le porte-parole du FPI de Gbagbo « inculpé pour troubles à l’ordre...

Côte-d’Ivoire: Le porte-parole du FPI de Gbagbo « inculpé pour troubles à l’ordre public »

Côte-d’Ivoire: Le porte-parole du FPI de Gbagbo « inculpé pour troubles à l’ordre public »
Côte-d’Ivoire: Le porte-parole du FPI de Gbagbo « inculpé pour troubles à l’ordre public »

Interpellé mercredi à Korhogo (nord ivoirien), le porte-parole de la frange pro-Gbagbo du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), Justin Koua a été inculpé pour « troubles à l’ordre public », a annoncé vendredi soir son avocat Me Rodrigue Dadjé, précisant qu’il a été placé en détention à la prison de la ville.

M. Koua a été » inculpé pour troubles à l’ordre public et complicité de destructions de bien publics et biens privés commis courant août et septembre 2020″, a indiqué Me Dadjé sur Facebook, soulignant qu’il a été « placé en détention » à la prison de Korhogo où il est arrivé.

Lire aussi:   Référendum Constitutionnel : seules les affiches du ‘’Oui’’ visibles dans les rues d’Abidjan

Mercredi matin, le porte-parole du FPI pro Gbagbo a été interpellé par la police « sans aucune forme de procédure judiciaire préalable », au moment où il s’apprêtait à quitter son domicile pour se rendre à son lieu de travail », selon son parti, qui a « condamné » son interpellation et réclamé sa « libération immédiate et sans condition ».

La nouvelle de son interpellation survenue 48 heures après l’invalidation de la candidature de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo à la présidentielle du 31 octobre, avait été relayée sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Rapt du Novotel, un témoin français affirme avoir appelé la Licorne et le Quai d'Orsay après l'enlèvement des otages

En 2015, cet administrateur des services financiers en fonction dans le nord, avait été condamné par le tribunal correctionnel d’Abidjan pour  »discrédit sur une décision de justice et trouble à l’ordre public » avant de recouvrer la liberté, le 4 novembre 2017, après 30 mois de détention.

Source: Connexion ivoirienne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here