HomePolitiqueCôte d’Ivoire : Le gouvernement libère des Sénateurs de l’opposition

Côte d’Ivoire : Le gouvernement libère des Sénateurs de l’opposition

Côte d’Ivoire : Le gouvernement libère des Sénateurs de l’opposition
Côte d’Ivoire : Le gouvernement libère des Sénateurs de l’opposition

Les Sénateurs Séri Bi Guessan, Bassy Koffi Bernard et Mme Yapo Valerie, ont été libérés le mercredi 25 novembre 2020 de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan(Maca). Ils ont été arrêtés le mardi 3 novembre dernier au domicile de l’ex président Bédié.

« ce sont les sénateurs Bassy et Sery Bi qui ont été libérés, Guikahue, Affi N’Guessan et N’Dri Narcisse sont toujours détenus », précise le service communication du PDCI.

Ils auront passé 22 jours en prison aux côtés d’autres personnalités de l’opposition qui n’ont pas encore recouvré la liberté. Il s’agit du Pr Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, N’dri Pierre Narcisse, secrétaire exécutif, porte-parole du Pdci-Rda, directeur de Cabinet du président Henri Konan Bédié. Outre ces collaborateurs du président Bédié, il y a également le président du Fpi, Pascal Affi N’guessan qui est détenu dans un lieu gardé secret.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : A 04 mois de la présidentielle, l’étau se resserre autour du pouvoir d’Abidjan, les révélations d’une rencontre entre le gouvernement et l’UE

« Le groupe parlementaire PDCI au sénat demande la libération immédiate des sénateurs membres du groupe parlementaire PDCI, la libération des opposants politiques et des membres des organisations de la société civile, tous ayant été incarcérés du fait de la contestation du troisième mandat», a plaidé dans un point-presse, le sénateur Jean-Baptiste Pany au nom du groupe parlementaire PDCI au sénat tout en soutenant que l’arrestation de ces deux sénateurs de son groupe parlementaire a été opéré « en violation flagrante» des articles 91 de la constitution et 145 du règlement du sénat qui consacre l’immunité parlementaire des sénateurs.

Lire aussi:   Ingérence en Côte-d’Ivoire: La démission du président tchadien de la commission de l’UA exigée

Pour rappel, le 03 novembre dernier, plusieurs cadres de l’opposition ivoirienne réunis chez Henri Konan Bédié, le président du PDCI et doyen d’âge de l’opposition dans le cadre d’une réunion du Conseil national de transition ( CNT), un organe dit de transition jugé illégal, ont été interpellés et déférés pour certains en prison suite à Un appel à la désobéissance civile.

source: opera