Home Politique Côte d’Ivoire: la réponse sèche des 3 milles docteurs au ministre Diawara

Côte d’Ivoire: la réponse sèche des 3 milles docteurs au ministre Diawara

Côte d'Ivoire: la réponse sèche des 3 milles docteurs au ministre Diawara
Côte d'Ivoire: la réponse sèche des 3 milles docteurs au ministre Diawara

Le Collectif des 3 mille Docteurs non recrutés à la Fonction publique a animé une conférence de presse ce mercredi 10 novembre 2021, au restaurant de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. Les Docteurs ont répondu au ministre Adama Diawara qui leur a proposé le monde de l’entreprise privée. Ceux-ci lui ont répondu qu’ »il pourrait donner le meilleur exemple en démissionnant pour s’installer à son propre compte ».

Le Collectif des 3 mille Docteurs non recrutés à la Fonction publique ont donné une réponse au ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, près d’une semaine après leur rencontre à son cabinet au Plateau. Ceux-ci entendaient donner une réponse à Adama Diawara quant aux propositions qu’il leur a faites. Jean-Alda Gouledehi, qui a lu la déclaration du Collectif, a estimé que la rencontre entre le ministre et le Collectif a été un monologue du ministre de l’Enseignement supérieur.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Nouvelle réunion à Paris, lune de miel française de Bédié et Soro

Décortiquant les propositions d’Adama Diawara, le Docteur en histoire africaine a donné leur position sur la proposition du ministre, relative à l’auto-emploi. « Après tant d’année d’études sans bourse pour la plupart, l’Etat est-il prêt aujourd’hui à accorder 80 millions FCFA par Docteur qui le désir pour s’installer à son propre compte ? », s’est-il demandé. Ajoutant : « Sinon que notre ministre, Monsieur Diawara, qui en plus de percevoir son salaire de ministre, perçoit aussi celui d’enseignant à l’université avec tous les avantages afférents, pourrait donner le meilleur exemple en démissionnant pour s’installer à son propre compte. Puisque l’auto emploi est la voie idéale ».

Lire aussi:   Réponse de la Côte-d’Ivoire à Amnesty, par Aimée Zébéyoux «notre pays respecte les standards internationaux…»

Pour rappel, le Collectif des 3 mille Docteurs non recrutés à la Fonction publique a décidé de marcher le mercredi 3 novembre 2021, pour aller remettre en mains propres au Chef de l’Etat Alassane Ouattara, leurs doléances pour leur recrutement à la Fonction publique. La marche a été dispersée et une trentaine d’entre eux ont été arrêtés puis relâchés par la suite. Le ministre Adama Diwara les recevant à son cabinet, leur a préconisé la voie du dialogue et leur a fait des propositions qui visiblement ne les ont pas satisfaits.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Présidentielle 2020, un autre mouvement de soutien à Soro se signale

Cependant, dit Jean-Alda Gouledehi, ils restent ouverts à la négociation « entendent dans les jours à venir user de tous les moyens pacifiques et légaux en leur possession pour aller remettre physiquement leurs doléances de bénéficier d’un décret spécial à leur père le Docteur Alassane Ouattara ».

 

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here