Home Politique Côte d’Ivoire: la ministre Mariatou Koné victime d’acte de cyberattaque

Côte d’Ivoire: la ministre Mariatou Koné victime d’acte de cyberattaque

Côte d'Ivoire: la ministre Mariatou Koné victime d'acte de cyberattaque
Côte d'Ivoire: la ministre Mariatou Koné victime d'acte de cyberattaque

Qui veut ternir l’image de la ministre Mariatou Koné ? Des individus ont créé des profils et des pages Facebook au nom de la première responsable de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation pour escroquer des internautes.

Des individus créent de faux comptes Facebook au nom de Mariatou Koné

C’est une note du service de communication de la remplaçante de Kandia Camara qui donne l’information. « Depuis quelques jours, des individus mal intentionnés ont créé plusieurs comptes et page Facebook en utilisant le nom du professeur Mariatou Koné, ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, dans le but de porter atteinte à son honorabilité et d’escroquer les internautes », peut-on dans un communiqué officiel.

Lire aussi:   Accueil de Laurent Gbagbo : Affi Nguessan dit "ne pas se sentir concerné"

Aussi, le service de communication de la ministre Mariatou Koné « appelle à la vigilance de tous et invite les internautes à n’accéder à aucune demande émanant de ces personnes de mauvais acabit. Le ministère se réserve le droit de traduire devant les juridictions compétentes les auteurs de ces actes ».

Il faut rappeler que d’autres membres du gouvernement ont déjà été victimes d’actes de cybercriminalité. Courant mai 2021, Anne Désirée Ouloto, l’actuelle de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, avait été également visée par des cyber délinquants. « Chers tous, une personne mal intentionnée a créé un compte Facebook en usurpant mon identité. Ne cédez à aucune demande émanant de cet imposteur », avait déclaré l’ancienne ministre de l’Assainissement et de la Salubrité.

Lire aussi:   Un premier ministre français « bouleversé » par la mort d’Hamed Bakayoko témoigne
Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here