HomePolitiqueCôte d’Ivoire : Fleur Ester Aké M’Bo, candidate de l’opposition à Agboville...

Côte d’Ivoire : Fleur Ester Aké M’Bo, candidate de l’opposition à Agboville « Je suis venue arracher le tabourets à M. Bictogo, arracheur des tabourets »

Côte d’Ivoire : Fleur Ester Aké M'Bo, candidate de l'opposition à Agboville « Je suis venue arracher le tabourets à M. Bictogo, arracheur des tabourets »
Côte d’Ivoire : Fleur Ester Aké M'Bo, candidate de l'opposition à Agboville « Je suis venue arracher le tabourets à M. Bictogo, arracheur des tabourets »

Fleur Ester Aké M’Bo, candidate de l’opposition à Agboville n’est pas prête à se faire voler sa victoire pour ces prochaines législatives. Elle l’a fait savoir dans une déclaration où elle s’est montrée plus que convaincue de son élection.

« Je suis candidate pour le compte d’un parti politique et d’une plateforme de l’opposition. Le plus important , c’est de reprendre le siège d’Agboville qui est actuellement occupé par un député par défaut qui n’est jamais aux côtés des populations.

C’est vrai M. Adama Bictogo n’a pas la réputation de quelqu’un qui gagne les élections par la voie normale. Mais en tous cas , moi je ne suis pas prête à me faire voler ma victoire.

Lire aussi:   Sommet UA-UE : Macron envisage la mise en place d’un nouveau visa de circulation avec la Côte d’Ivoire

Aujourd’hui les sondages sont en ma faveur, je sais que Bictogo va perdre. Je suis surtout convaincu d’une chose, il ne contestera pas ma victoire. M. Bictogo aura même l’élégance de m’appeler au soir du 06 Mars pour me féliciter.

J’invite également mes camarades du FPI à préparer le terrain afin que la victoire soit effective.

(…) Les gens ont tendance à dire que nous sommes des anti-nordistes, c’est faux !

On ne vient pas enlever M. Bictogo parce qu’il porte un nom à consonance nordiste. Nous n’avons pas de problème avec les nordiste. Nous avons un seul problème , c’est avec M. Adama Bictogo.

Lire aussi:   Adama Bictogo :"Bédié est le premier responsable des victimes de la crise par son boycott actif"

S’il avait été un bon député, peut-être que je ne serai pas candidat. Député, M. Bictogo se met dans sa posture de militant RHDP , vote pour que les ivoiriens payent 5000 FCFA pour leur carte nationale d’identité.

Il s’arrange pour que les militants RHDP ne payent pas cette carte d’identité. Eux ils l’ont gratuitement pendant que les autres ivoiriens sont obligés de payer pour avoir ce précieux doucement. Oubliant que le rôle d’un député c’est de se mettre au service de tous et non d’un clan.

Lire aussi:   Selon Jeune Afrique, ce dernier a menacé de quitter le RHDP si Hamed Bakayoko était désigné premier ministre

Un député comme Bictogo qui se permet de dire qu’il va arracher des tabourets à des pères de famille parce-que ceux-ci ont refusé de rejoindre le RHDP .

Un député qui ignore qu’il doit protéger ses concitoyens et leur arrache leur gagne pain, ne mérite pas la place qu’il occupe .

Dans un mois jour pour jour, Bictogo ne sera plus appelé député d’Agboville.

Je suis venue pour que M. Bictogo retourne à ses fonction d’origine, celle de fabriquer les tabourets.»