Home Politique Côte d’Ivoire :« Faut-il qu’il y ait des morts pour que Ouattara...

Côte d’Ivoire :« Faut-il qu’il y ait des morts pour que Ouattara comprenne le danger auquel il expose notre pays ? » (Samba David)

Côte d’Ivoire :« Faut-il qu’il y ait des morts pour que Ouattara comprenne le danger auquel il expose notre pays ? » (Samba David)
Côte d’Ivoire :« Faut-il qu’il y ait des morts pour que Ouattara comprenne le danger auquel il expose notre pays ? » (Samba David)

La Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire (CICI) est très en colère, et ce, depuis l’annonce du Président de la République Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat jugé anticonstitutionnel, en vertu de l’article 183 qui le lui interdit. Au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi 11 août 2020, dans la commune de Yopougon, Samba David, le coordonnateur national de cette organisation de la société civile a invité le chef de l’Etat à respecter la Constitution ivoirienne.

« Faut-il qu’il y ait des morts pour que Monsieur Alassane Dramane Ouattara comprenne le danger auquel il expose notre pays ? », s’est-il interrogé. Avant de dénoncer cette violation constante de la constitution par celui qui est censé la défendre. « Vu la gravité de cet acte de provocation de trop, la coalition des indignés de côte d’ivoire demande au Président Alassane Dramane Ouattara, de renoncer à sa décision et appelle les forces vives de la nation à se dresser contre cette forfaiture par tous les moyens démocratiques et légaux », a lancé Samba David.

Lire aussi:   CAN 2019 : Le tableau des huitièmes de finale, avec Mali-Côte d'Ivoire et le choc Cameroun-Nigeria

La CICI très en colère depuis l’annonce de Ouattara de briguer un troisième mandat jugé anticonstitutionnel

Indiquant que les sentiments personnels ne doivent pas compter, quand il s’agit de la patrie, de la vie nationale. Aussi, a-t-il appelé les Ivoiriens à rester mobilisés, car, a-t-il ajouté, « les jours à venir nous seront dans les rues de Côte d’Ivoire jusqu’à ce que Alassane Dramane Ouattara respecte notre identité première, notre loi fondamentale, notre constitution ». On le sait, Alassane Ouattara, 78 ans, dont 9 au pouvoir, a annoncé sa candidature pour un troisième mandat, lors d’une adresse télévisée à la Nation le jeudi 06 août 2020.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Koulibaly décide de rendre l'adhésion à son parti gratuite pour les plus défavorisés

Mais pour beaucoup, cette candidature serait anticonstitutionnelle du fait du nombre de mandats présidentiels qui est toujours limité à deux dans la constitution. Elu en 2010, puis réélu en 2015, le président de la République avait annoncé « solennellement » en mars 2020, devant le Parlement réuni en congrès extraordinaire, ne pas vouloir briguer un troisième mandat afin de « transférer le pouvoir à une jeune génération ». Mais la mort inattendue d’Amadou Gon Coulibaly à 61 ans, l’a emmenée finalement à « reconsidérer sa position » invoquant un « cas de force majeure ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Affaire «c'est un homme qu'il faut castrer», la Communication de Mariatou Koné fait des précisions

Source: afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here