Home Politique Côte d’Ivoire : division dans les rangs des trois grands leaders de...

Côte d’Ivoire : division dans les rangs des trois grands leaders de la classe politique

Côte d'Ivoire : division dans les rangs des trois grands leaders de la classe politique
Côte d'Ivoire : division dans les rangs des trois grands leaders de la classe politique

La confusion est à son comble dans les trois grands partis politiques de Côte d’Ivoire ( RHDP, PDCI-RDA, Camp Gbagbo). La guerre des clans y fait rage, sous le regard impuissant de leurs leaders politiques.

Diviser pour bien régner fait son effet dans les partis politiques de Côte d’Ivoire. En l’occurrence au PDCI-RDA, au RHDP et dans le camp de Laurent Gbagbo.

Au RHDP, ce sont des tirs groupés et accusateurs contre le directeur exécutif Adama Bictogo. La nouvelle concernant, la restructuration du parti a réjoui plus d’un. C’est l’une des rares occasions où une telle décision a fait l’unanimité. Même si certains se jouent la carte de la neutralité. On se souvient également, de la sortie des autres membres issus des partis autres que le RDR, criant leur marginalisation.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : Ouattara-Bédié, plus soudés que jamais ?

Le PDCI-RDA, depuis le renversement par un coup d’État en 1999 de son président Henri Konan Bédié, difficile de trouver ses marques. Ses cadres se font la guerre et les coups bas. La preuve récente des incompréhensions est éloquente. Quand, Simon Doho, le président du groupe parlementaire dudit parti accusé de détournement, accuse à son tour le secrétaire exécutif Maurice Kakou Guikahué d’être l’instigateur. L’on comprend le mal qui gangrène le plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire. Sous le regard du président Henri Konan Bédié.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire - présidentielle: Voici tous les collecteurs du parrainage du candidat Henri Konan Bédié

Chez l’ex prisonnier de la CPI, Laurent Gbagbo la confusion est totale. Nous observons, la guerre ouverte des clans. Les pro-Simone, ne veulent plus d’une collaboration avec Laurent Gbagbo. Dans le camp Affi N’guessan Pascal, on en parle pas. Charles Blé Goudé quant à lui a choisi sa voie. C’est dans cette atmosphère incongrue que Laurent Gbagbo se prépare à mettre en place son nouveau parti.

Nous notons que, ces incompréhensions internes ne font  qu’enraciner la suprématie de Laurent Gbagbo, Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara. Puisque la guerre des clans ne laissera émerger d’autres leaders autres qu’eux. Politiquement, ça ne va plus dans les partis politiques.

Lire aussi:   Contribution:Discours inaugural du Président Soro : la « mondialisation extrême » et les politiques africaines d’émergence

Source: linfodrome

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here