HomePolitiqueCôte d’Ivoire : Dialogue politique, le MVCI de Sekongo « l’initiative du...

Côte d’Ivoire : Dialogue politique, le MVCI de Sekongo « l’initiative du Gouvernement pêche dangereusement par sa non-inclusivité »

– Mercredi 23 Janvier 2019 – Le Mouvement pour la Promotion des Valeurs Nouvelles en Côte d’Ivoire (MVCI) de Félicien Sekongo n’est pas d’accord avec la démarche du gouvernement concernant le dialogue politique engagé le 21 janvier dernier avec les partis politiques de l’opposition.

A l’instar de certains partis d’opposition qui disent avoir été exclu de l’initiative de Gon Coulibaly, le MVCI, mouvement proche du président de l’assemblée nationale Guillaume Soro dans une déclaration d’hier mardi transmise à , constate que l’initiative du gouvernement pêche dangereusement par sa non-inclusivité.
Félicien Sékongo considère que l’approche du Gouvernement ne rassure pas quant à la nécessité d’engager une réforme en profondeur de cette CEI.

Lire aussi:   Mutineries en Côte d’Ivoire : mais où sont donc passés les 8 400 ex-rebelles ?

« Il n’est bien entendu pas question, de se contenter de quelques changements cosmétiques apportés par un Exécutif toujours arrogant, au terme d’un Nème dialogue de sourd. La présente réforme de la CEI doit être de nature à garantir des élections crédibles, justes, démocratiques et transparentes en Côte d’Ivoire », s’indigne le premier responsable du MVCI.

Bien qu’ayant été initialement ignoré par le gouvernement, le MVCI à en croire Félicien Sékongo n’entend point rester en marge de ces consultations sur la nouvelle CEI.

Lire aussi:   Les avocats de Soro vont encore saisir la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples

« Il est capital que nous parvenions à cette réforme en profondeur qui s’impose. Notre parti a d’ores et déjà entamé des rencontres sectorielles avec les organisations de la société civile, afin de s’accorder avec elles sur les propositions pertinentes pour une nouvelle CEI des plus crédibles. Ces propositions seront versées à celles des autres formations politiques, et nous iront les défendre valablement », conclut-il.

Jean-Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site