Home Politique Côte d’Ivoire : Crise FPI, un représentant Danemark interpelle Affi «laissez les...

Côte d’Ivoire : Crise FPI, un représentant Danemark interpelle Affi «laissez les frondeurs dans leurs propres contradictions, changez de discours, de méthode et de cible »

Edouard Yro, représentant FPI Danemark branche Affi

Jeudi 18 Avril 2019 – Le dernier rendez-vous manqué entre Affi et Gbagbo a été l’élément déclencheur de plusieurs analyses.

Plusieurs partisans des deux camps soutiennent qu’il est temps pour chaque bloc de se passer de l’autre et de rester figer sur l’objectif principal à savoir l’élection présidentielle de 2020.

Dans une note publiée sur internet et transmise à ce jeudi 18 avril 2019, Edouard Yro, représentant de la branche du front populaire ivoirien (FPI) que dirige Affi interpelle ce dernier quant à la nécessité de passer à autre chose et d’ignorer les « Gbagbo ou rien ».

Il soutient que malgré les nombreuses actions d’Affi pour donner une chance à la paix et à la réconciliation au sein du FPI, les « Gbagbo ou rien » restent inflexibles et persévèrent dans leur farouche volonté de saboter les initiatives d’unité au sein du parti fondé par Gbagbo.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Réouverture de l'hôpital général Houphouët-Boigny, Gon annonce la construction d'un CHU et d'un échangeur à Abobo

Le représentant du FPI Danemark affirme que le temps n’est plus à la recherche d’une hypothétique réconciliation au détriment de la préparation des échéances électorales qui arrivent.

Pour lui, Affi devrait baisser désormais cette main tendue pour s’engager résolument dans la préparation de 2020.

« Président, il est temps de de ne plus perdre de temps tant les défis qui vous attendent sont nombreux. Ils vont de la vulgarisation de votre programme de gouvernement et de développement à la mobilisation de fonds pour la campagne électorale. Vous le savez mieux que moi, en 2020, pratiquement tous les jeunes majeurs qui voteront ont été à l’école, ils seront donc très regardants sur le contenu des programmes de campagne des différents candidats. Beaucoup ne s’intéressent ni à Gbagbo ni au FPI. Seul leur avenir ou comment trouver un emploi constitue leurs soucis quotidiens. C’est sur ces chantiers là qu’ils vous attendent et non sur les puériles querelles au FPI à n’en point finir. Comme vous le voyez les challenges sont nombreux. Laissez les frondeurs dans leurs propres contradictions et tournez-vous résolument vers les militants du FPI et les Ivoiriens », fait-il remarquer.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Week-end pascal à Jacqueville, « 2 décès par noyade sur 15.000 visiteurs », les précisions du maire

Edouard Yro soutient qu’en 2020, si Ouattara, Bédié et Gbagbo ne sont pas candidats, et tout porte à le croire, Affi aura en face de lui de jeunes candidats aux dents très longues et aux moyens colossaux: un candidat du RHDP, un du PDCI et probablement Soro Guillaume.

« Face à ces jeunes, il vous faudra être endurant, performant et déterminé. Cela nécessite une préparation pointue et une équipe soudée et aguerrie autour de vous. Il vous faudra aussi et surtout des moyens financiers conséquents. Voilà ce qui doit désormais vous préoccuper et constituer l’essentiel de votre combat. Vous avez certes perdu beaucoup de temps ailleurs mais il n’est pas encore tard pour réorienter votre combat. Nous serons toujours là qu’il pleuve ou neige pour vous accompagner », conclut-il.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Le Gouvernement préoccupé par le renforcement de la protection des travailleurs adopte 3 de lois de ratification

Pour rappel, le FPI est confronté à une crise interne depuis juillet 2014 après la décision d’Affi de réaménager le secrétariat général. Deux blocs se disputent la contrôle du parti.

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook