Home Politique Côte d’Ivoire: crise chez des pro-Soro

Côte d’Ivoire: crise chez des pro-Soro

Côte d'Ivoire: crise chez des pro-Soro
Côte d'Ivoire: crise chez des pro-Soro

Le dernier né des mouvements proches de Guillaume Soro se nomme : Union des générations soroïstes (UGS). Il est sorti des entrailles de l’Union des soroïstes.

« L’actualité politique de la sphère soroïste de cette semaine qui s’achève a été marquée par une vague de démission de hauts cadres et leaders de l’Union des soroïstes. Ce sont au total dix-neuf (19) cadres de ce parti qui ont décidé de partir, dont cinq (05) cadres de la diaspora à savoir le président Cissé Ismaël des USA, le président Tamadou Fousséni de la France, le président Coulibaly Zoumana du Royaume Uni, et le président Kamagate Issiaka de l’Italie et son vice-président Cissé Stefan.

En effet, au regard du climat de confusion et d’ambiguïté au sein de l’UDS, nous avons décidé de prendre nos responsabilités pour ne pas compromettre ces nombreuses années de lutte et de tant de sacrifices pour le président Guillaume Kigbafori Soro. En politique, l’impartialité et l’équilibrisme ne marchent pas, il faut assumer ses positions clairement et courageusement, et c’est ce que le président Guillaume Kigbafori Soro a fait lorsqu’il s’est agi de clarifier son appartenance au RHDP ou d’abandonner la présidence de l’Assemblée nationale. Et comme nous le savons, il a choisi de partir de l’Assemblée nationale en reniant le RHDP et tous ses privilèges.

Lire aussi:   FPI/Côte-d’Ivoire: Issiaka Sangaré confirme la demande d’audience d’Affi adressée à Gbagbo

Chers amis de la presse, notre leader est monsieur Guillaume Kigbafori Soro. Nous avons décidé de le suivre, de militer à ses côtés, de mener la lutte avec lui sans compromission ni abdication et ce, quel que soit le prix à payer. Raison pour laquelle, nous anciens cadres démissionnaires de l’Union des soroïstes, décidons de changer de fusil d’épaule et de continuer la lutte. A cet effet, nous avons décidé de la création d’un nouveau mouvement politique dénommé « Union des générations soroistes », en acronyme U.G.S. Notre crédo, notre leitmotiv, notre slogan c’est :

Lire aussi:   Report de l’investiture du coordonnateur communal du RHDP, le SG départemental du RDR exprime son mécontentement.

« La loyauté dans la résilience gage de notre succès ». Nous demandons donc à tous ceux qui ne se sentaient plus dans la lutte, qui étaient pris par le découragement de se joindre à nous pour continuer le combat de la démocratie auprès du président Guillaume Kigbafori Soro. Certes, nous nous inscrivons dans la vision du président Guillaume Kigbafori Soro qui est de prôner le pardon, la réconciliation et la paix. Mais pour nous, nous estimons que la réconciliation a des préalables. La réconciliation doit se faire dans la sincérité, dans la bonne foi, dans le respect de la dignité et non dans l’humiliation, la soumission et l’esclavage.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Kablan Duncan, un homme de confiance aux côtés du président

Il faut aussi favoriser le retour de tous les exilés politiques dont ceux de GPS avec à sa tête son président Guillaume Kigbafori Soro ; la libération de tous les prisonniers politiques et la levée de toutes les poursuites judiciaires contre les exilés et prisonniers politiques. C’est seulement à ce prix que la réconciliation sera une réalité. Sur consultation de tous les cadres démissionnaires, j’ai été désigné pour assurer provisoirement la présidence de l’U.G.S., et monsieur Ardiouma Younous Ouattara qui assure provisoirement le Secrétariat général. Fait à Abidjan le 25 septem

 

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here