Home Politique Côte d’Ivoire : « Aujourd’hui, au PDCI-RDA, c’est la misère et la...

Côte d’Ivoire : « Aujourd’hui, au PDCI-RDA, c’est la misère et la sécheresse » (Adjoumani)

Côte d’Ivoire : « Aujourd’hui, au PDCI-RDA, c’est la misère et la sécheresse » (Adjoumani)
Côte d’Ivoire : « Aujourd’hui, au PDCI-RDA, c’est la misère et la sécheresse » (Adjoumani)

Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre de l’agriculture et du Développement rural, par ailleurs porte-parole du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) était à la cérémonie des femmes du parti à Treichville le mercredi 16 septembre 2020. Il indique qu’aujourd’hui au PDCI, « c’est la misère » parce que ceux qui orientaient le parti, « ont décidé d’être dans le RHDP ». Il a en outre invité Simone Gbagbo à mettre fin à « ses pratiques obscures ».

Kouassi Adjoumani explique que, « c’est ensemble que nous avons tracé la route pour le RHDP. Au moment où nous avions décidé de demeurer dans le RHDP, parce que nous n’avons pas décidé d’aller au RHDP parce que nous y étions et nous avons décidé d’y rester. Quand nous avons pris cette décision, le lendemain on a titré que c’était un non évènement. Mais par la suite, nous avons vu des adhésions massives à la cause du RHDP. C’est cela la réalité ».

« Aujourd’hui, au niveau du PDCI-RDA, c’est la misère, c’est la sécheresse. Parce que la plupart des hommes et des femmes qui comptent au PDCI sont dans le RHDP. Le temps ne nous permet pas de citer ces hauts cadres qui de façon délibéré, ont décidé d’être dans le RHDP. Si vous parcourez toute la Côte d’Ivoire, vous allez voir les têtes pensantes du PDCI à l’époque qui sont aujourd’hui dans le RHDP. C’est pour cela que souvent nous ne sommes pas étonnés du comportement de certains hommes politiques qui n’ont plus la vision houphouetiste. Parce que quelque part, ceux-là mêmes qui les orientaient ont décidé d’être dans le RHDP. Nous avons décidé d’être dans le RHDP parce que nous avons un chef qui s’appelle Alassane Ouattara », a-t-il relevé.

Lire aussi:   Projet de loi de la nouvelle constitution: la ministre Euphrasie YAO échange avec les familles du Gbéké, ce mardi

« C’est, pourquoi nous avons dit qu’en ayant un candidat comme Alassane Ouattara, nous n’avons plus besoin tellement de faire campagne. A l’époque, des gens avaient dit qu’Alassane Ouattara avait une équipe qui a gagné, et qu’on ne change pas une équipe qui gagne. On avait même dit quand il était en train de réaliser le troisième pont, que ce seul pont à lui seul équivalait à deux mandats. Comptez le nombre de ponts qu’il y a aujourd’hui en Côte d’Ivoire. Donc les auteurs de cette tirade, se rendent bien compte que la Côte d’Ivoire est au travail. Et qu’en aucune façon, eux-mêmes en face de Ouattara, c’est un chaos débout », a-t-il dit faisant allusion à Henri Konan Bédié sans le citer.

Lire aussi:   Marche de l'opposition/Adjoumani : « J'ai vu des manifestants arrêter des voitures et demander aux passagers de descendre afin de prendre des photos avec eux »

« Leur seul souhait aujourd’hui, c’est de pouvoir éliminer le Président Alassane Ouattara. Si aujourd’hui le Président Alassane Ouattara dit : Je ne suis pas candidat, alors ils vont fêter toute la nuit. Mais ils se trompent; Alassane Ouattara est candidat pian ! Le conseil constitutionnel vient de dire le droit dans tous ses détails et on a mis les autres chaos débout. Le Président Alassane Ouattara n’a pas été repêché et je sais qu’il y a des personnes qui ont été repêchées. Si vous lisez tour à tour le document, présenté par le conseil constitutionnel, vous allez vous rendre compte qu’à un moment donné, il y a un candidat qui a failli piquer une crise cardiaque. Heureusement que le conseil constitutionnel connait son dossier et a utilisé des termes atténuantes pour mobiliser le cœur de la personne qui a failli tomber », a marré l’ancien professeur de français.

Nous disons à madame Gbagbo d’arrêter ses pratiques obscures

« Nous avions dit qu’il y a des gens qui ne veulent pas aller aux élections parce que tant que le Président Alassane Ouattara est dans la course, ils se disent que ce n’est pas la peine. Or Alassane Ouattara est dans la course et a tous les militants de Côte d’Ivoire. Des gens pensent que c’est en coupant des arbres pour barrer la route, comme quoi, ils ne vont plus trouver à manger. Mais ils oublient qu’ils sont à Abidjan. Parce que lorsque la nourriture arrive, c’est pour tout le monde », a rappelé Adjoumani. « Donnez des conseils à vos enfants. La plupart du temps, c’est les hommes politiques qui demandent aux enfants de prendre la rue.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Grève des agents du ministère de l'intérieur, la population grogne quant aux désagréments

Si vous voyez une femme politique qui demande aux enfants de prendre la rue, soit elle n’a pas d’enfant, soit elle a des enfants mais ils ne sont pas en Côte d’Ivoire. Quand on a tué, elle se promène pour aller à Gagnoa, à Bonoua, à Daoukro pour verser des larmes de crocodile. Nous n’en voulons plus », a condamné le porte-parole du RHDP. « Quand je dis ça, vous savez de qui je parle. Que cela cesse. Nous disons à madame Gbagbo d’arrêter ses pratiques obscures. Parce que si elle pense que nous les Hommes ne la voyons pas, Dieu de la haut, la voit.

Et quand le courroux de Dieu va s’abattre sur elle, ça sera un coup de boue comme les adversaires du Président Alassane Ouattara qui seront un coup chaos, un coup debout », a prévenu le natif de Amanvi.

Source: afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here