Home Politique Côte d’Ivoire: après sa rupture avec Gbagbo, Affi dans un nouveau combat

Côte d’Ivoire: après sa rupture avec Gbagbo, Affi dans un nouveau combat

Côte d'Ivoire: après sa rupture avec Gbagbo, Affi dans un nouveau combat
Côte d'Ivoire: après sa rupture avec Gbagbo, Affi dans un nouveau combat

Pascal Affi N’guessan est dorénavant le seul maitre à bord du navire FPI (Front populaire ivoirien). Le député de Bongouanou a définitivement rompu avec son ancien mentor Laurent Gbagbo, qui a préféré créer un nouveau parti politique. L’ex-Premier ministre a désormais les yeux rivés vers d’autres défis.

Affi N’guessan : « Nous continuons notre bataille… »

Le Front populaire ivoirien (FPI) a tenu son congrès extraordinaire le samedi 13 novembre 2021. Tout feu tout flamme, Pascal Affi N’guessan a fièrement annoncé la rupture avec Laurent Gbagbo. Il a même affirmé que la séparation avec le « Woody » de Mama est une « libération », un « soulagement » et une « salutaire clarification ». Devant une foule acquise à sa cause, l’ancien Premier ministre a lancé des piques contre le père de Michel Gbagbo.

Lire aussi:   Trois mois après la présidentielle, Ouattara réussit un grand coup dans le fief de Gbagbo

« Le fondateur du PPA (le parti créé par Laurent Gbagbo, NDLR) quand il dit que l’acte qu’il pose vise à réduire le Front populaire ivoirien à une enveloppe vide, ça veut dire que cet acte vise à faire disparaître le Front populaire ivoirien de la scène politique. Comment voulez-vous que quelqu’un qui souhaite votre disparition soit à votre résurrection ? », a cherché à savoir Affi N’guessan.

Au lendemain du congrès, le patron du FPI a livré ses nouveaux défis. Interrogé par nos confrères de RFI (Radio France Internationale), le « lion du Moronou » a déclaré qu’il poursuit la bataille pour consolider le parti à la rose afin de remporter les prochaines élections et réaffirmer l’identité du Front populaire ivoirien.

Lire aussi:   Sensibilisation sur la nouvelle Constitution : Bictogo mobilise les députés indépendants

« Le congrès du 13 novembre vient démontrer qu’après la rupture, il y a une remobilisation de toute la classe politique au niveau du front populaire, de tous les militants. Certainement que les élections à venir vont montrer le vrai visage du Front populaire ivoirien », a soutenu Pascal Affi N’guessan. Poursuivant, le président du FPI a indiqué que ce serait une surprise de ne pas le voir dans la course à la présidence en 2025.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: CPI, le témoin important de l'accusation, le général Kassaraté à la barre
Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here