Home Politique Côte d’Ivoire : Affaire valise diplomatique, les avocats des activistes pros-Gbagbo demandent...

Côte d’Ivoire : Affaire valise diplomatique, les avocats des activistes pros-Gbagbo demandent et obtiennent un report au 27 mars, les interpellés en liberté

– Mardi 19 Février 2019 – Trois (3) activistes pros-Gbagbo comme révélé par KOACI avaient été placés en garde à vue le dimanche dernier à Paris après avoir tenté de prendre possession d’une valise appartenant à un membre de la délégation du chef de l’État Ivoirien Alassane Ouattara.

Naomi V Tiédé, Edith et Marcus étaient ce mercredi 20 février 2019 devant les juridictions Françaises pour répondre de leurs actes. Ils ont été mis en liberté en attendant le renvoi au 27 mars prochain obtenu par leurs avocats.

Prévu pour 10H (heure de paris), les activistes ont été mis en liberté aux environs de 19h30 TU après des séries de suspension du procès.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : A Duekoué, de retour d'un village voisin, des femmes commerçantes agressées à l'arme blanche par des malfrats

L’un des avocats des interpellés Me Seed Zehe se confiant plus tôt à a précisé avoir demandé un report de l’audience pour que son collectif puisse mieux se préparer.

« Pour la raison de stratégie et de droit de la défense, ce n’est pas du dilatoire, c’est de droit, que les avocats de la défense demandent un renvoi pour mieux organiser la défense de leurs clients. C’est ce que nous avons proposé à monsieur le président et ce sera au président d’en décider. Mais en tout état de cause quel que soit la décision qui sera prise, cette procédure est importante pour nos hommes qui sont dans les liens d’une pré-détention », a confié Seed Zehe.

Lire aussi:   Conflit foncier à Port-Bouet: Une vingtaine de maisons et immeubles détruits à Petit Bassam

Jean-Paul Benoît l’un des avocats de l’État de Côte d’Ivoire présent à l’audience quant à lui s’est dit serein après le report.

« Moi je demande qu’un procès équitable serein ait lieu. Nos confrères ont demandé un report du procès, je ne m’y suis pas du tout opposé. Nous aurons un procès et nous allons traiter calmement impartialement au fond les évènements qui se sont produits. Donc moi je suis tout à fait serein et je fais confiance au président pour dire le droit ».

Se prononçant sur les rumeurs selon lesquelles cette valise contenait de l’argent, l’avocat de l’État de Côte d’Ivoire a été catégorique, « c’est un fantasme » avance-t-il

Lire aussi:   Cohésion Sociale : Mariatou Koné met fin à plus de dix ans de tensions au sein de la confrérie des Dozos de la Bagoué.

« C’est un fantasme, il n’y avait pas d’argent dans ce sac. C’étaient des vêtements de certains employés de maison de monsieur Ouattara donc c’est un fantasme, il n’y avait pas d’argent. Monsieur Ouattara ne transporte pas d’argent, ce n’est pas un convoyeur de fonds, c’est un chef d’État qui respecte ses concitoyens et qui veut la réconciliation nationale », a déclaré l’avocat de l’État de Côte d’Ivoire.

Jean Chrésus

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here