Home Politique Côte d’Ivoire: Affaire des prisonniers politiques, Michel Gbagbo condamné à six mois...

Côte d’Ivoire: Affaire des prisonniers politiques, Michel Gbagbo condamné à six mois de prison sans mandat de dépôt

Maitre Dadjé et Michel Gbagbo à Abidjan

– Vendredi 26 janvier 2018 – Le verdict du délibéré de l’affaire « Michel Gbagbo et KOACI » est tombé comme annoncé ce vendredi matin.

Michel Gbagbo reconnu coupable de complicité de divulgation de fausses nouvelles, a été condamné à six mois de prison sans mandat et à 500.000 de Fcfa d amende.

Malgré le fait que les articles qui ont ouvert sur la plainte du ministère public étaient tirés d’autres médias que du sien, le DG de KOACI, Laurent Despas, a été lui aussi reconnu coupable de divulgation de fausses nouvelles et condamné à payé 10.000.000 de Fcfa d amende.

Lire aussi:   Guillaume Soro révèle : "les choses sérieuses commencent"

Une décision surréaliste de fait qui a de suite ouvert sur une demande d’appel par la défense.

« Je viens de faire appel de cette décision que je conteste fermement et qui pourrait constituer un précédent grave en matière de liberté de la presse car les journalistes pourraient désormais se faire condamner pour avoir simplement recueilli les propos de personnes ou personnalités si le pouvoir ivoirien estime ne pas partager ce point de vue. » explique l’avocat Maitre Ange Rodrigue Dadjé qui ajoute: « Notre pays est en train de régresser considérablement en terme de liberté de la presse et de droits de l’homme et c’est bien dommage. »

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Législatives 2021, résultats de Yopougon, Marcory et Port-Bouët toujours en attente, Affi reste maitre chez lui

En mai 2016 Michel Gbagbo répondait à travers un article diffusé sur KOACI à Alassane Ouattara au sujet d’une déclaration sur la non existence de prisonniers politiques au pays, elle même diffusée en amont sur KOACI. La réponse du fils de l’ancien président fut ensuite reprise par de nombreux médias qui y ajoutèrent leurs commentaires et c’est un article d’un de ces derniers (Afrik.com, ndlr) qui a été à l’origine de la plainte.

Laurent Despas qui avait dès le départ constaté que les articles qui lui étaient présentés n’étaient en rien tirés de son média, s’est toujours désolé du fait que les enquêteurs et la justice n’aient même pas pris la peine d’aller voir à la source de l’info, c’est à dire, sur pour au moins vérifier.

Lire aussi:   Le président ivoirien en visite en Algérie pour discuter notamment de la paix et de la sécurité dans la région

Amy Touré, Abidjan
Suivez l’évolution de l’actualité ivoirienne en temps réel avec notre application mobile Androïd (cliquez et installez-la sur votre mobile) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre i phone ou i pad)

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Frat Mat. Ivoire times n’est pas l’auteur de cet article.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here