Home Politique Côte d’Ivoire : Abidjan, Samba David crée une plateforme pour la défense...

Côte d’Ivoire : Abidjan, Samba David crée une plateforme pour la défense des libertés et affirme que le conflit de Béoumi est la résultante des discours politiques

Samba David met en place une plateforme pour la défense des libertés

Côte d'Ivoire : Abidjan, Samba David crée une plateforme pour la défense des libertés et affirme que le conflit de Béoumi est la résultante des discours politiques


-samedi 16 Mai 2019 –Dans la dynamique de la démocratisation de la Côte d’Ivoire, des structures de la société civile se sont mises ensemble pour donner naissance à une plateforme dénommée « La Plate-forme pour la Défense des Libertés» (PDL).

Cette plateforme présidée par Samba David, comprend divers mouvements, associations et syndicats issus de différentes couches de la société civile et socio-professionnelles et elle a été présentée à la presse aujourd’hui à Cocody.
Comme missions, elle permettra aux citoyens et aux organisations d’exprimer, de diffuser, de manifester librement leurs idées, loin de toute chapelle politique et religieuse, dans le strict respect de la loi et des droits d’autrui, conformément aux articles 19 et 20 de la Constitution de novembre mission.
Les responsables de la plateforme se sont également inspirés de la Charte des Nations Unies de 1945 de Ia Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples de 1981 et ses protocoles additionnels, de l’Acte Constitutif de L’union Africaine de 2001 et la Convention C 87 de l’OIT garantissant les libertés syndicales et la protection du droit syndical pour la création de leur structure. 
Ils réaffirment leur détermination à participer à l’établissement d’un État de droit dans lequel les Droits de l‘Homme, les libertés publiques, Ia dignité de la personne humaine, Ia justice sont respectés et Ia bonne gouvernance assurée.
Conformément aux conventions que Ia Côte d’Ivoire a ratifiées et aussi aux instruments juridiques internationaux qu’elle se doit de respecter, Samba David et ses camarades prennent l’engagement collectif d’être les porte-voix des sans voix, des faibles, des opprimés, pour une société plus égalitaire et démocratique.
Au cours de la présentation de la PDL, Samba David, Président de la Coalition des indignés s’est prononcé sur l’actualité qui est marquée par le conflit entre baoulé et malinké à Béoumi et qui a occasionné une dizaine de morts et de nombreux blessés.
«Nous avons été longtemps endormis par les discours politiques et ces discours nous ont toujours divisés. Ce qui se passe à Béoumi aujourd’hui est la résultante de ces discours politiques, diviser pour mieux régner, » a déclaré le Président Samba David.
Selon lui, ceux qui pensent que les ivoiriens doivent s’entretuer pour que la politique se fasse bien dans le pays, ont fait fausse route, parce que le problème de la Côte d’Ivoire n’est pas ethnique.
«Il y a longtemps que nous vivons comme ça, »a-t-il précisé. Il estime que la population doit permettre à la classe politique de vendre son programme de société et ses idées.
«Nous voulons qu’on mette de côté, la religion, l’ethnie et la région. Nous condamnons ce qui se passe à Béoumi, nous déplorons ces violences et nous nous inclinés devant la mémoire de tous ces disparus et souhaitons prompt établissement aux nombreux blessés, » a insisté Samba David. Comme indiqué par le Président, la Plateforme déroulera très bientôt son programme sur le terrain. Il prévient enfin que la Plateforme qui a vu le jour n’est pas une Société civile subventionnée par les gouvernants, comme on le voit en Côte d’Ivoire. 
Wassimagnon

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Soul To Soul invité à se présenter à la DRH du Ministère des Affaires Etrangères

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook