Home Politique Côte d’Ivoire : Abidjan, Doumbia Major à Guillaume Soro «Nous attendons l’audit...

Côte d’Ivoire : Abidjan, Doumbia Major à Guillaume Soro «Nous attendons l’audit de la régie financière, Centrale»

Soumaila Doumbia alias Doumbia Major face à la presse mardi à Abidjan (ph )
– Mardi 16 Avril 2019 – Soumaila Doumbia alias Doumbia Major, ancien porte-parole de la rébellion de 2002 proche de Ibrahim Coulibaly tué pendant la crise post-électorale en veut terriblement à son ancien patron, l’ancien Secrétaire général de la rébellion, Guillaume Kigbafori Soro.

Au cours d’une conférence de presse marquant la rentrée politique de sa formation politique, le Congrès panafricain pour le renouveau (CPR), Doumbia Major a affirmé que la gestion de la crise par Guillaume Soro a été « catastrophique ».

Côte d'Ivoire : Abidjan, Doumbia Major à Guillaume Soro «Nous attendons l'audit de la régie financière, Centrale»

«La gestion du nord, il a mis en place la régie financière « Centrale », comme il y avait le mur de la séparation on s’attendait à ce que tous les impôts retenus par la «Centrale » soient reversés dans les caisses du Trésor public parce que c’est de l’argent public. L’audit n’a pas été fait. Et sur cette question la zone a été délaissée mise en pâture et pillée, » a déclaré l’ancien collaborateur de Guillaume Soro.

Lire aussi:   Législatives 2016-Campagne de Guikahué: Mme Henriette Konan Bédié et le ministre d’Etat Charles Diby Koffi annoncés à Gagnoa

L’ancien porte-parole de la rébellion proche de IB est surpris qu’aujourd’hui, l’ancien Président de l’Assemblée nationale se promène et dit qu’il n’y a pas d’écoles, de dispensaires.

«Il n’y a pas ceci ou cela, mais entre temps avec l’argent de la « Centrale » et l’argent de l’anacarde, le coton, lui et les Soro Alphonse avaient fait des forages chez eux mais le peuple à Bouaké n’avaient pas d’eau. C’est ça la réalité,» a-t-il ajouté.

Selon lui, aujourd’hui dans ses périclitassions dans le nord, Guillaume Soro dit qu’il n’y a pas d’écoles, de dispensaires.

Le Président du CPR estime que l’ancien Président de l’Assemblée nationale, ne peut pas se targuer d’être un démocrate.

« Au niveau des droits de l’Homme, on voit des gens dire qu’ils sont démocrates. Les valeurs de la démocratie, c’est le respect au droit de la vie. La démocratie c’est le respect de ce qui appartient à tous. L’argent, les biens du pays, l’or, le diamant, les bois d’ébènes, les tecks, c’est pour tous les fils du pays, tu n’as pas le droit de couper ça toi seul, parce que tu crois que tu es plus malin que les autres pour aller payer des maisons. Tu n’es pas démocrate, tu es un assassin parce qu’on appelle ça crime économique. Ce qui nous appartient à nous tous tu as volé. La Démocratie c’est respecter la justice, tu prends quelqu’un en prison pour le tuer. On a vu les cas de Koné Morel, Koné Moussa Barbu qui ont été extraits de prison pour être assassiner, c’est un crime extra judiciaire. La démocratie c’est la liberté d’expression, » s’est justifié Doumbia Major.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Heurts à Bin-Hounien, Agboville, N'Douci, Sipilou, Abengourou et Béoumi, le CNDH invité les populations à cultiver la cohabitation pacifique

Au plan politique, il soutient que le Président du comité politique doit assumer ce qui lui arrive, notamment son départ de la présidence de l’Assemblée nationale.

«Tu dis, tu n’es pas dans leur groupe, mais tu veux toujours rester leur chef. Si toi même tu es intelligent quand tu as dit tu n’es pas dans leur groupe, la conséquence c’est de dire que tu n’es plus leur chef. On te dit dépose le tabouret et tu te promènes pour pleurnicher pour dire qu’ils sont ingrats, mais c’est toi même qui a créé les conditions de ton échec du tabouret. Il faut être conséquent dans la vie, il faut être logique avec soi même, »a conclu, le Président du Congrès panafricain pour le renouveau.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Un individu suspecté de meurtre dans une bagarre de groupe mis aux arrêts

Wassimagnon

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook