Home Politique Côte d’Ivoire : A peine sorti de prison, Félicien Sékongo crache des...

Côte d’Ivoire : A peine sorti de prison, Félicien Sékongo crache des vérités

Côte d'Ivoire : A peine sorti de prison, Félicien Sékongo crache des vérités
Côte d'Ivoire : A peine sorti de prison, Félicien Sékongo crache des vérités

Le président du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (Mvci), Sékongo Félicien a eu une séance de travail avec les militants de sa formation politique ce samedi 23 octobre 2021. Au terme de cette rencontre, il s’est adressé à la presse.

Sorti de prison, il y a quatre (4) mois, Félicien Sékongo a jugé utile de s’adresser à la presse nationale pour mettre fin à certaines rumeurs sur son compte. Il a par ailleurs démontré que le MVCI dont il assure la présidence n’a jamais été un mouvement de soutien à Guillaume Soro, l’ancien président de l’Assemblée nationale. « Le MVC a sa vision. Sékongo Félicien n’a jamais été pro-Soro. Le parti n’a jamais été Soroïste mais le MVCI est socialiste » a clarifié le conférencier. Il reconnaît néanmoins avoir choisi l’ancien Pan Soro Guillaume comme candidat du MVCI en 2020.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Depuis Yamoussoukro, Duncan demande à ses compatriotes de faire bloc autour de Ouattara et de son Gouvernement

Il aussi abordé la question de sa libération qui a fait beaucoup d’encres et de salives. En effet, certains militants et sympathisants du MVCI ont accusé leur président Félicien Sékongo d’avoir marchander sa libération auprès du pouvoir RHDP. « Certaines rumeurs disent que j’aurais eu des rencontres sécrètes avec le pouvoir en place. Je peux dire qu’en politique, on ne peut se faire l’économie des rencontres. Jamais je n’ai eu de rencontre sécrète. Quand nous allons décider d’aller au RHDP, nous allons le dire. Le MVCI est dans la logique de faire la politique autrement. Au RHDP, personne n’a conditionné ma libération » a prévenu le président Félicien Sékongo.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Procès de Gbagbo la CPI, la Juge Herrera explique son refus, «C'est l'acquittement des accusés qui est nécessaire et non leur liberté provisoire»

Pour finir, Félicien Sékongo a indiqué que les échanges ont été franches entre lui et les militants de son parti. En ce qui concerne les orientations politiques du MVCI, le conférencier a affirmé que ce volet est exclusivement aux militants.

source: linfodrome

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here