HomePolitiqueCôte d’Ivoire : A 48 heures des Législatives, Vagondo prévient : «...

Côte d’Ivoire : A 48 heures des Législatives, Vagondo prévient : « Toutes personnes qui troubleront les élections seront identifiées et interpellées »

Côte d'Ivoire : A 48 heures des Législatives, Vagondo prévient : « Toutes personnes qui troubleront les élections seront identifiées et interpellées »
Côte d'Ivoire : A 48 heures des Législatives, Vagondo prévient : « Toutes personnes qui troubleront les élections seront identifiées et interpellées »

Le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Gal de corps d’Armée Vagondo Diomandé, a effectué une tournée de sensibilisation pour des élections législatives 2021 apaisées dans le Grand l’Ouest de la Côte d’Ivoire du 28 février au 1er mars 2021, rapportent ses services à KOACI

Il s’est rendu respectivement dans les localités de Zouan Hounien, Danané, Binleu et Sipilou. À cette occasion, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, également fils et cadre de la région s’est entretenu avec les candidats, représentants de candidats, représentants de communautés et mouvements de jeunesse.

Des échanges francs, directs avec pour objectif de lever le voile sur les incompréhensions, divergences et autres velléités qui permettront à la région d’obtenir des élections libres, transparentes, démocratiques et surtout apaisées. 

A Zouan-Hounien, première étape de la tournée, c’est la Préfecture qui a servi de cadre d’échanges. Le Gal Vagondo Diomandé est revenu sur l’histoire récente non reluisante de la localité dont les stigmates des violences intercommunautaires et autres affrontements des années précédentes continuent de marquer les populations.

Lire aussi:   Législatives du 06 mars prochain : Voici les candidats déjà assurés d'être élus

En outre Le chef du département ivoirien de l’Intérieur et de la Sécurité a relevé, que les populations qui ont assez souffert de ces violences, doivent en tirer les leçons et se tourner résolument vers le développement de leur région. Poursuivant, il a souligné que ces élections législatives du 06 mars prochains sont une occasion parfaite pour elles de montrer la maturité politique de leur région.

Dans cette veine, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a exhorté les jeunes, à ne pas se laisser instrumentaliser avant d’avertir que pour prévenir d’éventuelles violences comme cela malheureusement a été le cas durant les élections présidentielles passées, une « Commission d’Enquête constituée de la police, la gendarmerie et de magistrats » a été mise en place et qu’elle procédera à des « identifications et interpellations » de toutes personnes qui troubleront les élections législatives.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: La Tabaski, fête de «générosité» et non de « suractivisme politique de tous bords » (Préfet)

À Binleu et de Danané, le Ministre de L’Intérieur et de la Sécurité a adressé le même message aux populations. 

À Danané ville qui fait frontière avec le Libéria et Guinée, le membre du gouvernement a mis l’accent sur la situation socio- sanitaire marquée non seulement par la COVID-19 mais aussi par le retour du virus Ebola en Guinée voisin.

Aussi, au nom du Ministre de la Santé, il a appelé les populations à la vigilance, à « être les auxiliaires du corps médical », des forces de sécurité et dénoncer toute présence suspecte ; les frontières terrestres étant toujours fermées.

Lire aussi:   Législatives: "Ouattara ne pourra pas gouverner si…" (Geoffroy Kouao)

Sipilou, localité frontalière à la Guinée était la dernière étape de la tournée de sensibilisation pour des élections législatives apaisées du Gal Vagondo Diomandé.

Une fois encore, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité s’est adressé particulièrement à la jeunesse. 

Cette jeunesse souvent instrumentalisée dans ces circonstances de campagnes électorales. Il a appelé « les jeunes au civisme », à la cohésion sociale pour des élections apaisées.

À ces différentes rencontres, les populations, candidats et représentants de candidats, mouvements de jeunesse ont pris l’engagement de mettre tout en œuvre pour des élections apaisées en faveur de leur région, informe-t-on.