HomePolitiqueConvoqué par le Procureur pour des propos « subversifs », Anaky Kobéna...

Convoqué par le Procureur pour des propos « subversifs », Anaky Kobéna hors d’Abidjan

Convoqué par le Procureur pour des propos « subversifs », Anaky Kobéna hors d'Abidjan
Convoqué par le Procureur pour des propos « subversifs », Anaky Kobéna hors d'Abidjan

Anaky Kobéna a été convoqué à la préfecture de police d’Abidjan, pour des propos « subversifs », ce vendredi 28 août 2020.

Le fondateur du Mouvement des forces d’avenir (MFA), Anaky Kobéna, a été convoqué a été convoqué le vendredi, 28 août 2020, à 9h à la Préfecture de police d’Abidjan, au service des enquêtes générales, à ancien Motoragri sur la route d’Abobo, non loin de la société Filtisac. Cette convocation fait suite à la conférence de presse du procureur adjoint du Plateau, Yéo Nangbélé Abel, le vendredi 21 août 2020. Dans un communiqué, l’adjoint de Richard adou a déploré la propagation de propos sur les réseaux sociaux, appelant à l’insurrection civile et militaire, à la haine ethnique ou religieuse, à l’opposition de communautés et même à la guerre.

Lire aussi:   De la division des partis politiques à l’exigence d’une démocratie fonctionnelle en Côte-d’Ivoire (2e partie)

Concernant notamment Anaky Kobena, ex-ministre de la République qui, Yéo Abel l’a pointé du doigt, relativement à ses propos du 12 août 2020 : « La Côte d’Ivoire, depuis le 7 août 2020 n’attend plus les élections et ce n’est pas ce à quoi elle se prépare. La Côte d’Ivoire doit d’abord écarter et retirer du palais présidentiel, par toutes les voies possibles, cette personne désormais inconnue et fort mal venue qui a pris aux Ivoiriens leur pays pour en faire son royaume ou son empire ». C’est en réaction à la candidature à un 3è mandat jugé « illégal» du Président ivoirien qu’il a tenu ses propos.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: des pistes de réflexion s’ouvrent après la plainte pour diffamation d’Hamed Bakayoko

Ce vendredi, 28 août 2020, ce sont plutôt les deux avocats du fondateur du MFA, Me Touré Kadidja et Me Diallo Souleymane qui se sont présentés au procureur Adou Richard pour lui faire part de leurs observations. Accompagnés du secrétaire général par intérim du MFA, Jonas Louys, les deux juristes ont déploré le fait que la convocation ne contenait aucun nom. Par ailleurs, ils ont relevé le statut de leur client qui est un ancien ministre d’Etat et qui est justiciable devant la Haute cour de justice. Le procureur a reçu les observations des avocats d’Anaky Kobéna, absent d’Abidjan. Que fera à nouveau la justice.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Alliance du 3 Avril, Lobognon prévient, «Aucun Député manquant de courage ne sera admis»