Home Politique Condamnés à 17 mois, Alain Lobognon et les frères Soro libérés

Condamnés à 17 mois, Alain Lobognon et les frères Soro libérés

Condamnés à 17 mois, Alain Lobognon et les frères Soro libérés
Condamnés à 17 mois, Alain Lobognon et les frères Soro libérés

Guillaume Soro et ses compagnons de GPS ont connu des fortunes diverses dans le verdict prononcé, ce mercredi 23 juin, par le tribunal criminel d’Abidjan. Alain Lobognon et les frères cadets de Soro, bien que condamnés à 17 mois de prison, ont recouvré la liberté.

Alain Lobognon recouvre la liberté après 17 mois de détention

Le tribunal criminel d’Abidjan s’est particulièrement montré très sévère contre Guillaume Soro et bon nombre de ses compagnons de Générations et peuples solidaires (GPS). Conformément à la réquisition du procureur de la République, Adou Richard, le juge Bini Kouakou, qui avait en charge le dossier, a condamné par contumace l’ancien chef rebelle à la prison à perpétuité pour tentative d’atteinte à la sûreté de l’État.

Lire aussi:   Un "lieutenant" de Soro déclare : "c'est Alassane Ouattara qui a un problème avec nous"

Certains de ses proches, dont son avocate Affoussiata Bamba Lamine, son directeur du protocole Konéé Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul, l’ancien député Ben Souk, écopent de 20 ans de prison.

S’il y a des personnalités qui se tirent bien de cette débandade dans la sorosphère, c’est bien l’ancien député de Fresco, Alain Lobognon, Félicien Sékongo, ainsi que Simon Soro et Rigobert Soro, les frères cadets de Soro Kigbafori Guillaume. Ces derniers ont été condamnés à une peine de 17 mois de prison pour « troubles à l’ordre public ».

Lire aussi:   Le Fpi à Ouattara : Ramenez Gbagbo et Blé Goudé à Abidjan

À noter que l’ancien ministre des Sports a été appréhendé au siège du mouvement Générations et peuples solidaires (GPS), le 23 décembre 2019, dans la foulée du retour manqué de Soro Guillaume à Abidjan. Lobognon aura donc passé 18 mois en prison. Sa condamnation à 17 mois débouche inéluctablement sur sa libération.

Décision judiciaire qui a somme toute fait réagir Amira Lobognon, l’épouse d’Alain, sur Twitter. « Louanges et Gloire te soient rendues ADONAÏ », a-t-elle tweeté, avant d’ajouter : « Merci Seigneur ».

Lire aussi:   Nigeria : plus de 250 jeunes filles enlevées dans le nord-ouest ont été libérées

Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here