Home Politique Comment Soro avait voulu sauver Blé Goudé des mains de la Justice

Comment Soro avait voulu sauver Blé Goudé des mains de la Justice

Comment Soro avait voulu sauver Blé Goudé des mains de la Justice
Comment Soro avait voulu sauver Blé Goudé des mains de la Justice

Suite à la crise postélectorale de 2010-2011, Guillaume Soro, alors Premier ministre, demandait à son ancien camarade de lutte estudiantine en exil, Charles Blé Goudé, de rentrer en Côte d’Ivoire pour répondre à la Justice de son pays.

Moins de 10 ans plus tard, en décembre 2019, l’ancien Premier ministre partait officiellement en exil. Une situation qui dure depuis maintenant près de deux ans. Les archives de cette sortie de Guillaume Soro continuent à être ressassées sur les pourfendeurs de l’ex-chef du Parlement ivoirien.

Lire aussi:   Reprise du procès Gbagbo à la CPI pour deux semaines

Ce lundi 15 novembre, Mamadou Traoré, son conseiller spécial a tenu à réagir énergiquement à ces attaques en révélant selon lui, les véritables raisons qui sous-tendaient les propos de son mentor.

Dans un post sur sa page Facebook, il explique : « En effet, il lui avait demandé de venir se soumettre à la Justice de son pays afin d’éviter ce qu’il a subi aujourd’hui. Quand Guillaume Soro parlait ainsi à son compagnon de la FESCI, à l’époque, il savait déjà comment fonctionnait la Justice. Il savait aussi les dispositions d’esprit dans lesquelles était  » le chef de l’Etat, Alassane Ouattara qui, rappelle-t-il, « était à son premier mandat ».

Lire aussi:   Bédié se déchaine encore contre Ouattara : ce qui se passe

Selon lui, « en ce moment là, Guillaume Soro avait les moyens de faire un procès équitable à son ami car il était encore au cœur du système. Il savait qu’en étant au cœur du système, on avait la chance d’influencer les décisions de justice… ».

Et Mamadou Traoré persiste en expliquant que « Guillaume Soro savait qu’il pouvait compter sur lui pour sauver la mise à Blé Goudé. Et en ce moment-là, les paroles, les avis de Guillaume Soro comptaient beaucoup » auprès d’Alassane Ouattara.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Sansan Kambilé explique les 5 innovations du projet de loi relatif à l’état civil

A l’en croire, « si Blé Goudé s’était rendu, avec la protection de Guillaume Soro, il aurait connu un sort différent ».

Une manière pour lui de mettre un terme à une polémique qui tend à faire croire que le sort se serait retourné contre l’ex-numéro 2 du régime ivoirien.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here