Home Politique Cette phrase du président Gbagbo qui risque de coûter chère à ses...

Cette phrase du président Gbagbo qui risque de coûter chère à ses deux lieutenants

Cette phrase du président Gbagbo qui risque de coûter chère à ses deux lieutenants
Cette phrase du président Gbagbo qui risque de coûter chère à ses deux lieutenants

Le lundi 2 août 2021, l’ex-Président Laurent Gbagbo a reçu à Cocody Attoban dans le fief du FPI, les conjointes des prisonniers civils et militaires des crises post électorales.

Cette rencontre fait partie de l’une des promesses du Woody de Mama depuis son retour au pays. Ce sont au total une dizaine de femmes auxquelles l’ex-président a redonné espoir de revoir très bientôt leurs conjoints.

Cependant au cours de ces échanges avec ses interlocutrices, l’homme a prononcé une phrase qui risque d’être mal interprétée par le pouvoir et qui risque de porter préjudice aux intéressés. Voici en occurrence cette fameuse phrase:

Lire aussi:   Protestation contre le projet de Constitution: une manifestation de l’opposition dispersée, plusieurs leaders interpellés

« Quand mes frères Dogbo Blé et Vagba seront dehors, il ne faut pas qu’on dise que le combat est fini ».

Ces propos de Gbagbo pourraient être bien récupérées par ses adversaires qui n’ont jamais cessé de le soupçonner de vouloir se venger.

Aussi ces propos arrivent à un moment où le président alassane Ouattara s’apprète à gracier les prisonniers politiques à l’occasion de son traditionnel discours à la nation à la veille des indépendances.

Lire aussi:   Propagation du covid-19 en Côte-d’Ivoire: Au lieu du tout Abidjan et si on isolait les quartiers huppés ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here