HomePolitiqueBlé Goudé sort de son silence et affirme: « Croyez moi, ce que...

Blé Goudé sort de son silence et affirme: « Croyez moi, ce que Dieu a commencé, il va terminer ».

Blé Goudé sort de son silence et affirme:
Blé Goudé sort de son silence et affirme: "Croyez moi, ce que Dieu a commencé, il va terminer".

« Croyez moi, ce que Dieu a commencé, il va le terminer » est la parole d’évangile que laisse entendre l’ex ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé, hier sur sa page Facebook.

Il est confiant que toujours ce que Dieu commence, il le termine, raison pour laquelle il croit toujours. Si Dieu ne terminait pas ce qu’il commençait, Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo ne sortiraient pas de cette prison. Ils allaient terminer leur vie dans cette affaire. Ils allaient attendre, même poireauter. L’éternel existe bel et bien, et c’est cette raison qui a poussé le président du Cojep à sortir de son silence et exprimer sa joie. Une joie immense dont rien ne peut l’immobiliser.

Lire aussi:   Blé Goudé appelle Dieu au secours: Son directeur de cabinet “mange” avec le RHDP

La satisfaction est ce qui se passe entre quatre murs, alors que la joie se déploie à ciel ouvert, comme le disait Edgar Morin. À en croire à cette citation, la joie de Charles Blé Goudé ne peut rester dans son cœur, ce n’est pas une satisfaction. Il la déploie à ciel ouvert pour montrer à la nation ce que Dieu a fait pour lui. Un Dieu qui avance lentement mais sûrement. Aujourd’hui, Charles Blé Goudé et son mentor Laurent Gbagbo sont libres de tout mouvement.

Lire aussi:   Respect de la constitution: Alassane Ouattara s’en fout, et pourtant John Kufor lui a donné l’exemple

La véritable quête de l’homme n’est-elle pas celle de chercher à être journellement libre ? La vie de l’homme n’est-elle pas essentiellement liberté ? Tout début a une fin. De même, toute souffrance à une fin. Nous pouvons soupirer enfin et dire « voici la liberté, à force d’avoir foi, on finit par y arriver ». Ce qui est sûr, n’est pas précipité. Ce qui est sûr ne devance pas. Il prend toujours son temps. « De l’enfer, je reviendrai ».

Lire aussi:   François Zahoui : « Dieu m’a sauvé, j’ai échappé une mort certaine »

Ce beau livre de Charles Blé Goudé ne laisse personne indifférent. Il est plein d’espoir. Lecteurs, voici l’homme, comme le disait les Hébreux « ecce homo ». Comment le trouvez-vous ?

L’énigme, la plume des sans voix