Home Politique Blé Goudé : « Que la condamnation à 20 ans soit intervenue...

Blé Goudé : « Que la condamnation à 20 ans soit intervenue ou pas, j’ai le devoir de discuter » avec Ouattara

Blé Goudé : « Que la condamnation à 20 ans soit intervenue ou pas, j’ai le devoir de discuter » avec Ouattara
Blé Goudé : « Que la condamnation à 20 ans soit intervenue ou pas, j’ai le devoir de discuter » avec Ouattara

La Cour pénale internationale (CPI) a levé des restrictions de l’ancien président Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Celui-ci s’est ouvert à la Radio internationale RFI ce vendredi 29 mai 2020. Blé Goudé veut engager le dialogue avec les autorités (Alassane Ouattara) avant de rentrer au pays.

L’ancien président de la galaxie patriotique envisage rentrer en Côte d’Ivoire après la levée des restrictions lui permettant d’aller où il veut. Cependant, cette ambition de rentrer au pays natal ne peut se faire sans l’accord préalable des autorités qui l’ont amené là où il se trouve à la Haye.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: Ouattara « n’a pas dit qu’il va toucher à la Constitution », selon Bictogo

« Dans tous les cas, que la condamnation à 20 ans soit intervenue ou pas intervenue, j’aurais été même par élégance, j’aurais été même par devoir, obligé de parler aux autorités de mon pays. Quand vous voulez aller dans un village duquel vous avez été absent pendant plus de neuf ans, l’élégance et la politesse, exigent que vous parliez, que vous preniez langue avec les autorités de ce pays-là », confie Blé Goudé à RFI.

Lire aussi:   Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé restent en détention

Poursuivant : « Quand on veut aller dans un village, on parle avec le chef du village pour dire qu’on va venir. La Côte d’Ivoire a changé politiquement, elle a changé socialement, derrière moi elle n’est plus la même, c’est un fait. Je dois d’abord prendre langue avec les autorités de chez moi, pour que je puisse rentrer chez moi, si elles veulent bien me le permettre », dit le président du (Congrès panafricain des jeunes patriotes) Cojep.

Lire aussi:   Le gouvernement déplore les derniers mouvements et appelle les forces de défense et de sécurité au calme

Rappelons que la chambre d’appel de la CPI avait accepté que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé soient libérés sous un ensemble de conditions. Certaines de ces conditions ont été assouplies cette semaine leur permettant de se déplacer où ils veulent.

Prince Beganssou

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here