Home Politique Billy Billy réagit après l’interview du président Gbagbo: « on peut tout reprocher...

Billy Billy réagit après l’interview du président Gbagbo: « on peut tout reprocher à Gbagbo mais… »

Billy Billy réagit après l'interview du président Gbagbo:
Billy Billy réagit après l'interview du président Gbagbo: "on peut tout reprocher à Gbagbo mais..."

Ce mercredi 28 octobre, nous apprenions que l’ancien président Laurent Gbagbo s’exprimera dans une interview jeudi 29 octobre 2020 sur TV5 Monde.

L’entretien avait été qualifié d’historique parce qu’evidemment l’homme de 75 ans s’exprimait officiellement dans un média après 9 années de silence.

L’annonce de l’interview a suscité énormément d’engouement chez une majorité d’ivoiriens qui ont attendu la diffusion avec impatience. Chose annoncée, chose diffusée: l’ancien président était bel et bien là et il a parlé. Devant la journaliste Denise Epoté, Laurent Gbagbo a prôné le dialogue, la paix dans la discussion d’une durée de 38 minutes.

Lire aussi:   Célébration de la victoire d’ Affoussiata Bamba/ Le camp Yasmina Ouégnin réagit: « nous attendons»

Après son passage sur TV5 monde, les commentaires sur la toile ont fusé de partout. Le rappeur Billy Billy a reagit à la première télé de l’ex chef d’état après près d’une décennie.

Selon Billy Billy, Laurent Gbagbo est le père du dialogue.

#LaurentGBAGBO

Le père du « ASSEYONS NOUS ET DISCUTONS »

On peut tout lui reprocher mais jamais sa volonté de toujours discuter pour la paix. 

Donnez les cœurs ❤️ à Opah. écrit l’interprète du tube <allons à Wassakara>.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Soutien des chefs de Lakota à Kouyaté après sa défaite aux municipales, les précisions du collectif des chefs traditionnels du département

Le chanteur a également ajouté que même si le Woody de mama est un homme de dialogue, il souhaite qu’il quitte la scène politique pour laisser le terrain à la jeune génération: « MALGRÉ TOUT, ON N’A QU’A GARER ICI »👌

Au sujet des hommes politiques qui doivent laisser la classe politique à la jeune génération, lors de l’entretien, le fondateur du FPI a signifié : « si on se donne des règles et qu’on ne les respecte pas, même si les messieurs ont 40 – 45 ans, ils vont agacer. Ce n’est pas donc une question d’âge biologique, c’est une question d’âge intellectuel politique, il faut que les africains respectent leurs paroles et leurs écrits « .

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Rapt du Novotel, les accusés se rejettent la responsabilité de l'assassinat des quatre otages

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here