Home Politique Audits des sociétés d’État: voici ce que cachent ces opérations

Audits des sociétés d’État: voici ce que cachent ces opérations

Audits des sociétés d'État: voici ce que cachent ces opérations
Audits des sociétés d'État: voici ce que cachent ces opérations

Pas question pour le président Alassane Ouattara de laisser courir les gestionnaires de sociétés d’État épinglés lors des récents audits. Le président ivoirien a d’ailleurs donné de fermes instructions, à en croire Jeune Afrique pour que ces derniers DG indélicats soient d’ores et déjà mis à l’écart. Selon le journaliste Saïd Penda qui a partagé le résultat de ses investigations sur sa page officielle facebook, ce mardi 16 novembre 2021, a révélé ce que cachent ces opérations.

« Mes investigations sur ce dossier me permettent aujourd’hui de révéler que le régime Ouattara sera évalué l’année prochaine par un panel international conduit par le FMI », a-t-il révélé. Puis explique que la Côte d’Ivoire comme la quasi-totalité des pays de la planète avait pris l’engagement de respecter les normes édictées par le GAFI (Groupe d’Action Financière International) dominé par les 20 premières économies mondiales auxquelles il faut ajouter le FMI et la Banque Mondiale, de lutter plus activement contre la corruption, le blanchiment de capitaux et toutes les formes de crimes économiques.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Blocage du cacao, les producteurs grévistes annoncent le boycott des activités du CCC dans les zones de production

C’est donc au titre de ces promesses, a-t-il poursuivi, que les pays en voie de développement, sont tenus de démontrer d’une ferme volonté de combattre la corruption pour pouvoir continuer à bénéficier des appuis budgétaires et d’autres formes de soutiens financiers indispensables à leur émergence. Puis a-t-il confié que ces opérations qui verront tomber des grands patrons d’ici la fin de l’année 2021 pourraient s’élagir.

Les premiers résultats de ces contrôles financiers, rappelons-le, ont entraîné la suspension de Lanciné Diaby, Directeur général du Fonds d’entretien routier (FER), de Euloge Soro-Kipeya, patron de l’Agence nationale du service universel des télécommunications (ANSUT), ainsi que l’arrestation de six (6) cadre de la SICOGI (le DGA, le Daaf, le Directeur du foncier, le Chef service technique et travaux, le Chef service financier et le Caissier), pour ne citer que ces personnalités qui sont pourtant des proches du parti au pouvoir, le RHDP.

Lire aussi:   Jean-L. Billon affiche ses ambitions : « En 2025 si le PDCI me fait confiance, je me présenterai »

 

operanews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here