HomePolitiqueArrêté à une semaine de la retraite : voici ce qui est...

Arrêté à une semaine de la retraite : voici ce qui est reproché au Colonel Alla Kouakou Léon

Arrêté à une semaine de la retraite : voici ce qui est reproché au Colonel Alla Kouakou Léon
Arrêté à une semaine de la retraite : voici ce qui est reproché au Colonel Alla Kouakou Léon

Né le 28 février 1964 à N’douffoukankro, un campement du département de Bouaflé, le Colonel Alla Kouakou Léon aujourd’hui âgé de 57ans devrait faire valoir ses droits à la retraite le 31 décembre dernier après avoir rendu de longues années durant, de loyaux services (c’est selon) à la nation ivoirienne. Malheureusement les choses se sont passées autrement pour cet ancien sous préfet militaire de Zouhan- Hounien nommé en 2005-2010 par le président Laurent Gbagbo au plus fort de la rébellion du 19 septembre 2002


En effet, soupçonné de déstabilisation des Institutions de la République, Alla Kouakou Léon, attaché de Défense au Maroc, a été arrêté et écroué. L’affaire fait grand bruit dans les casernes, parce qu’on le sait, Alla Kouakou Léon n’est pas un visage méconnu dans l’accession du régime Rhdp au pouvoir d’État en Côte d’Ivoire.

Lire aussi:   Composition du gouvernement de transition en Côte d’Ivoire

Porte-parole de Guillaume Soro, alors Premier ministre et ministre de la Défense du » gouvernement de la république du Golf « , l’ancien Commandant des Forces spéciales de 2003 à 2005 sous la gouvernance de Laurent Gbagbo, a été un véritable poison pour le régime de la Refondation, tant les propos haineux qu’il tenait sur la télévision pirate TCI étaient d’une extrême dangerosité. Des sources proches racontent que le malheur du Colonel Alla Kouakou Léon viendrait du fait qu’il aurait manifesté, il y a un peu plus d’un an, sa volonté de démissionner de la gendarmerie à l’effet de se porter candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre dernier.

Lire aussi:   MEETING DU 10 OCTOBRE/GUIKAHUÉ (CDRP) DÉNONCE LES ENTRAVES ET RÉVÈLE : «PLUSIEURS CARS TRANSPORTANT DES MILITANTS ONT ÉTÉ CAILLASSÉS»

Il s’en était ouvert, selon des sources concordantes, à ses patrons hiérarchiques qui l’ont déconseillé une telle aventure et promis en retour de revoir son avancement catégoriel au sein de la gendarmerie. Alla Kouakou Léon venait ainsi de signer son arrêt de mort. Depuis lors, toujours selon nos sources, tous les faits et gestes du colonel Alla Kouakou Léon étaient passés au script par les fins limiers de la gendarmerie. Ce qui devait donc arriver, arriva. Rappelons que plusieurs autres gendarmes ont été mis aux arrêts dans le cadre de cette nébuleuse affaire d’atteinte à la sûreté de l’État.

Lire aussi:   Le procès de Simone Gbagbo reprend le 2 novembre avec les auditions des témoins de l’accusée (Procureur)