Home Politique Après l’incendie de sa résidence, les GOR envoient des messages de soutien...

Après l’incendie de sa résidence, les GOR envoient des messages de soutien à Affi N’Guessan

Après l'incendie de sa résidence, les GOR envoient des messages de soutien à Affi N'Guessan
Après l'incendie de sa résidence, les GOR envoient des messages de soutien à Affi N'Guessan

A quelque chose malheur est bon, serait-on tenté de dire. Car après avoir essuyé des années durant plusieurs oppositions et dénigrements au sein de la Gauche, Affi N’Guessan ne reçoit que des messages de soutien de la part des Gbagbo ou rien, ses pourfendeurs d’hier, après que sa résidence à Bongouanou a été incendiée, samedi 17 octobre.

Jeté aux gémonies, accablé de mépris, rejeté parce que jugé comme un  »traitre » après qu’il ait refusé d’opter, selon lui, pour la politique de la chaise vide à sa sortie de prison au lendemain de la chute des Refondateurs, en avril 2011.

L’ancien premier ministre Pascal Affi N’Guessan, dont la candidature a été récemment validée par le conseil constitutionnel, est décidément devenu la  »star » des réseaux sociaux de l’opposition ivoirienne depuis qu’il a manifesté sa solidarité à Henri Konan Bédié, l’autre candidat retenu, en boycottant le processus électoral.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : La jeunesse du RHDP projette une marche pour le jeudi 13 août 2020, en même temps que celle de l’opposition

Mais depuis que des individus non identifiés sont passés incendier sa résidence à Bongouanou, sa ville natale, samedi 17 octobre, ne font qu’affluer, à son endroit, les messages de soutien des Gbagbo ou rien avec lesquels il a rarement été sur la même longueur d’onde ces dernières années.

‹‹ Les incendies ce jour des domiciles de plusieurs leaders de l’opposition dont celui du premier ministre Pascal Affi N’Guessan démontrent encore une fois que le pouvoir n’a que la violence comme argument. Et pourtant on pourrait simplement penser à la Côte d’Ivoire d’abord et éviter l’escalade de la violence. Ma solidarité envers Pascal Affi N’Guessan », a écrit le même jour, Stéphane Kipré, le gendre de l’ancien Président.

Lire aussi:   Yopougon: affaire « 8 personnes tuées au domicile d'une veuve » : Ce qui s'est passé sur les lieux du drame

Sur les réseaux sociaux, chacun y va de son inspiration mais veut, aussi, affirmer, en substance, son soutien face à ce malheur qui arrive pour la deuxième fois au premier des premiers ministres de Laurent Gbagbo.

‹‹ (…) Courage à Pascal Affi N’Guessan dont le domicile a été vandalisé››, a également publié, ce dimanche, Steve Beko, l’un des cybermilitants pro-Gbagbo les plus en vue dans une publication qui récolte déjà plus de 1.000 réactions.

Quelquefois, une infortune nous procure des avantages que nous n’aurions pas eus sans elle: sommes-nous tenté de dire.

Lire aussi:   Présidentielle contreversée au Gabon: Un autre enregistrement entre Mamadi Diané et l’épouse de Jean Ping en circulation

Car un mois plutôt, le Lion du Moronou lui-même n’aurait pas parié sur cet engouement des GOR autour de lui quand on se souvient de la guerre de leadership qui l’oppose à une autre frange du parti fondé par Laurent Gbagbo depuis qu’il a décidé de participer à la présidentielle de 2015.

Ceux d’en face lui avaient reproché, en effet, d’y avoir participé dans le but de  »légitimer un régime en quête de légitimité » alors que Laurent Gbagbo était retenu par la CPI.

Mais Pascal Affi N’Guessan, lui, n’avait jamais cessé de marteler à ces détracteurs qu’il participait à la présidentielle de 2015 pour  »le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire » en cas de victoire contre Alassane Ouattara.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here