HomePolitiqueAprès le communiqué de Affi, Gbagbo réplique depuis Bruxelles et revendique la...

Après le communiqué de Affi, Gbagbo réplique depuis Bruxelles et revendique la présidence du FPI

Après le communiqué de Affi, Gbagbo réplique depuis Bruxelles et revendique la présidence du FPI
Après le communiqué de Affi, Gbagbo réplique depuis Bruxelles et revendique la présidence du FPI

48 heures après le démenti cinglant par l’actuel homme fort du Front Populaire Ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, la réplique est venue ce Lundi 05 Avril de la tendance pro-Gbagbo de l’ex parti au pouvoir, qui dans un communiqué a formellement présenté l’ancien chef d’état comme le président du Front Populaire Ivoirien (FPI).

Ce nouveau rebondissement dans la bataille épique qui s’annonce entre le prédécesseur d’Alassane Ouattara et son ex chef de gouvernement, révèle un peu plus, le malaise profond qui sévit au sein de la première des formations de gauche en Côte d’Ivoire. 

Selon ledit communiqué qui rapportait le compte-rendu d’une séance de travail entre l’ancien président et le secrétaire général de la tendance radicale du FPI, »Les samedi 03 et dimanche 04 avril 2021, son Excellence le Président Laurent GBAGBO, Président du Front Populaire Ivoirien (FPI) a eu des séances de travail avec le Secrétaire Général du Parti, le Docteur ASSOA Adoua, à Bruxelles (Belgique) ». 

Lire aussi:   Loi contre la traite des Personnes: Mariatou Koné éclaire les députés .

Visiblement, les termes ont été choisis à dessein pour clarifier la posture de l’ancien chef d’état dans cette crise de légitimité qui l’oppose à son rival d’ancien premier ministre. Avant son retour effectif à Abidjan, Laurent Gbagbo envoie par ce message, un signal clair à tous ceux qui se reconnaissent dans le parti qu’il a fondé. Le procès à la Cour Pénale Internationale (CPI) est terminé. 

Le moment est venu pour lui de clarifier sa position dans la crise interne qui déchire son parti depuis 2015. En reprenant de facto la tête du FPI, l’ex pensionnaire de la prison de Scheveningen à la Haye, délégitime l’actuel président du FPI, qui détient pourtant avec lui, la légalité institutionnelle. 

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Festivités de Paquinou à Botro, Amadou Koné prône la réconciliation et l'entente dans le département

S’il peut ouvertement se targuer d’avoir avec lui l’écrasante majorité des militants qui se reconnaissent dans son combat politique, et chez qui son retour devrait infailliblement susciter une remobilisation spontanée, Laurent Gbagbo aura en face de lui deux adversaires de poids dans cette bataille. 

Son ex premier ministre dont la témérité n’a jusque-là pas fléchi en dépit des pressions exercées par le clan Gbagbo, et la justice Ivoirienne pour qui, seul le FPI d’Affi N’Guessan est fondé à représenter le parti. 

Lire aussi:   Départ de l’ambassadrice de Grande-Bretagne en Côte d’Ivoire : Joséphine Gauld fait ses adieux à Ouattara

Notons par ailleurs, que le communiqué publié ce Lundi 05 Avril, a également précisé qu’au terme de cette rencontre, »le président Laurent GBAGBO et son Secrétaire Général ont convenu de s’en remettre aux dispositions que le Greffe de la CPI est entrain de prendre en vue du retour sécurisé du président Laurent GBAGBO et du ministre Charles Blé GOUDE en Côte d’Ivoire, ainsi qu’il en a été instruit par les juges de la Chambre d’Appel, le 31 mars ».