HomePolitiqueAnnoncé pour la Mi-mars, Gbagbo tenterait-t-il d’échapper au piège de la justice...

Annoncé pour la Mi-mars, Gbagbo tenterait-t-il d’échapper au piège de la justice internationale ?

Annoncé pour la Mi-mars, Gbagbo tenterait-t-il d’échapper au piège de la justice internationale ?
Annoncé pour la Mi-mars, Gbagbo tenterait-t-il d’échapper au piège de la justice internationale ?

Ce Mercredi 24 Février 2021, le secrétaire général de la branche dissidente du Front Populaire Ivoirien (FPI), Assoa Adou, annonçait lors d’une conférence de presse à Abidjan, le retour imminent de l’ex chef d’état, Laurent Gbagbo pour la Mi-mars. Bien qu’imprécise sur la date exacte de son arrivée, cette annonce d’Assoa Adou, qui intervient, rappelons le, après plusieurs atermoiements, pourrait receler des enjeux insoupçonnés.

Comme nous l’indiquait le Dr Boga Sako Gervais, vice-président de la coalition pro-Gbagbo Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) et président de la FIDHOP, dans l’entretien qu’il nous accordait dans la soirée de ce 24 Février, la période choisie par l’ex président pour rentrer relève d’une coïncidence troublante en lien avec la procédure en appel en cours à la CPI contre lui. 

Lire aussi:   Le Général Vagondo Diomandé nommé ministre ivoirien de l’Intérieur

‘’La deuxième coïncidence, c’est que la Cour Pénale Internationale (CPI) dit que jusqu’au 30 Mars, elle va se prononcer sur l’appel. Pourquoi est-ce que c’est maintenant que la CPI se prononce ?’’, s’interroge-t-il. Puis, de faire remarquer ‘’qu’elle (NDLR : La CPI) ne s’est pas prononcé avant la présidentielle, ni avant les législatives. Mais, elle se prononcera avant la fin du mois de Mars, et comme par hasard, c’est dans cette période que Gbagbo décide de rentrer…’’. 

Lire aussi:   Les militants du RDR se sentent ‘’abandonnés’’ par les cadres du parti et non par la direction intérimaire (Porte-parole)

Le prédécesseur d’Alassane Ouattara subodorerait-t-il une décision de justice qui viendrait remettre en cause le verdict d’acquittement prononcé en Janvier 2019 et prolonger indéfiniment son maintien artificiel en exil ? 

La piste évoquée par l’activiste des droits de l’homme pourrait constituer le véritable enjeu de ces roulades observées autour du retour de l’ancien président. Laurent Gbagbo aura-t-il enfin gain de cause près de 10 ans après son extradition ? Une fois de plus, les négociations avec le pouvoir en place seront déterminantes. 

Lire aussi:   Découvrir 20 soldats proches de Gbagbo en prison après la crise post-électorale de 2010

Raoul Mobio