HomePolitiqueAndré Silver Konan tranche : « Ouattara ne peut pas prêter serment sans...

André Silver Konan tranche : « Ouattara ne peut pas prêter serment sans avoir nommé un VP »

André Silver Konan tranche :
André Silver Konan tranche : "Ouattara ne peut pas prêter serment sans avoir nommé un VP"

Le journaliste-écrivain André Silver Konan est formel : « Alassane Ouattara ne peut pas prêter serment sans avoir nommé un vice-président ». Il se fonde sur la constitution.

« Restons dans les principes. J’entends par-ci, par-là, que le Président Alassane Ouattara veut rapidement procéder à son investiture. Je crois que c’est une blague », a déclaré André Silver Konan sur sa page officielle Facebook.

« Après avoir violé la constitution pour un passage en force lié au 3è mandat (la cause de toutes ces violences, la désobéissance civile étant une conséquence), le RHDP ne va quand même pas encore s’amuser à violer la constitution sur la prestation de serment », dénonce le journaliste-écrivain.

Insistant sur le fait que « ce serait trop gros, trop insultant. Mais bon, le troisième mandat n’est pas le sujet du jour ».

Lire aussi:   Kyria Doukouré à Ouattara : Après avoir écouté son intervention à Sinfra, je pense que M. Ouattara souffre de dédoublement de la personnalité et de schizophrénie

Pour l’éveiller de conscience, il faut lire « ensemble l’article 58 : Après la proclamation définitive des résultats par le Conseil constitutionnel, le Président de la République élu prête serment sur la Constitution devant le Conseil constitutionnel, réuni en audience solennelle. Le vice-Président de la République assiste à la cérémonie de prestation de serment ».

« La prestation de serment du Président de la République élu a lieu le deuxième lundi du mois de décembre de la cinquième année du mandat du Président de la République en fonction. Au cours de cette cérémonie publique, il reçoit les attributs de sa fonction et délivre à cette occasion un message à la Nation ».

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : 3ème mandat de Ouattara, retour sur la manifestation de colère Bonoua, Bangolo contre le viol de la Constitution

ASK en conclue qu' »Alassane Ouattara est donc face à deux exigences constitutionnelles. La première est la nomination d’un vice-président ».

Respect de la constitution

En effet, à l’en croire, « selon l’article 55 nouveau, introduit par Ouattara lui-même et voté massivement par les parlementaires du RHDP réunis en congrès à Yamoussoukro, le vice-président est nommé en accord avec le parlement ».

En clair, suivant la démonstration d’André Silver Konan, « ce dernier doit prêter serment, avant le Président. C’est ce que dit l’article 79 nouveau, toujours introduit par le Président Ouattara. On attend donc de connaître le vice-président qui devra prêter serment avant le président, dont la prestation de serment (deuxième exigence) doit se faire « le deuxième lundi du mois de décembre ».

Lire aussi:   Affaire Yodé et Siro : un proche de Soro prévient Ouattara, « cela n’est pas fait pour l’aider »

Et le fondateur de Ivoir’Hebdo de conclure : « Alassane Ouattara avait confié dans une interview au journal Le Monde qu’il n’avait pas encore décidé de nommer un vice-président. Ça c’était avant l’élection du 31 octobre, où on choisissait de respecter des textes les jours pairs et de les jeter à la poubelle les jours impairs ».

Pour lui, « plus de 85 martyrs du respect de la Constitution ont perdu la vie, entre-temps. Nous n’allons pas les enterrer deux fois. Je répète : restons dans les principes ! »

source: Ivoir’Soir.net