Home Politique André Silver Konan répond à ceux qui prédisent la mort politique de...

André Silver Konan répond à ceux qui prédisent la mort politique de Guillaume Soro

André Silver Konan répond à ceux qui prédisent la mort politique de Guillaume Soro
André Silver Konan répond à ceux qui prédisent la mort politique de Guillaume Soro

Le journaliste-écrivain André Silver Konan estime que Guillaume Soro, bien que traversant le désert en ce moment, n’est pas encore mort politiquement. Il explique pourquoi.

« Ceux qui prédisent la mort politique de Guillaume Soro ont tort. Un homme politique ne meurt pas aussi facilement politiquement », a-t-il déclaré, en écho à une déclaration faite par le concerné lui-même depuis son exil européen.

« A 49 ans, il a encore du temps devant lui. Qu’ils le souhaitent, qu’ils y soient contraints ou que le temps fasse son effet, les 3 Grands Bédié, Gbagbo et Ouattara ne seront plus dans le jeu politique, dans dix ans. Guillaume Soro aurait alors 59 ans. A ce moment-là, bien parmi ceux qui sont ses pires ennemis au sein du RHDP seraient hors jeu, d’une façon ou d’une autre », a prédit André Silver Konan.

Lire aussi:   Assemblée nationale : La première année de législature sous le sceau de l’approfondissement de la réconciliation nationale

Alors que Guillaume Soro s’est montré lui-même interrogateur face à la situation qu’il traverse depuis sa rupture avec Alassane Ouattara.

« Le malheur des uns, dit-on, fait le bonheur des autres. Mais qui sait le bonheur qui se cache derrière un malheur, et qui sait le malheur qui se cache derrière un bonheur ? », a-t-il interrogé dans un texte dans lequel il faisait savoir que « Dieu n’a pas dit son dernier mot ».

Lire aussi:   Législatives ivoiriennes : plus de 6 millions d’électeurs attendus aux urnes pour élire leurs députés

« Parier donc sur la mort politique prématurée de l’ancien chef de la rébellion est une erreur. Le fait est qu’il traverse effectivement une traversée du désert présentement, mais cela n’est pas une mort politique définitive », a fait observer André Silver Konan.

« Même Alassane Ouattara a eu son temps de traversée du désert, à ce moment-là, ses adversaires disaient qu’il ne serait jamais président. Il dirige la Côte d’Ivoire depuis plus de dix ans. Certains ont prédit que Henri Konan Bédié ne reviendrait plus jamais en Côte d’Ivoire après le coup d’Etat ou qu’il en était fini pour Laurent Gbagbo à la CPI », a souligné le double lauréat des Awards de la presse numérique.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Gon Coulibaly a lancé les États généraux de la jeunesse

« En politique, il faut se garder de prédire trop vite la mort politique des acteurs. C’est la morale de l’histoire », a conclu ASK.

 

operanewsapp

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here