Home Politique Alassane Ouattara depuis Sinfra prévient : « l’ordre sera respecté dans notre pays »

Alassane Ouattara depuis Sinfra prévient : « l’ordre sera respecté dans notre pays »

Alassane Ouattara depuis Sinfra prévient : « l’ordre sera respecté dans notre pays »
Alassane Ouattara depuis Sinfra prévient : « l’ordre sera respecté dans notre pays »

Alassane Ouattara a promis ce 24 septembre 2020, à Sinfra, de faire respecter l’ordre dans le pays à l’approche de la présidentielle.

”Nous n’allons pas accepter le désordre,… l’ordre sera respecté dans notre pays, n’ayez pas peur. Il n’y aura pas de problème en 2020”, a prévenu le chef de l’État au cours de son meeting à Sinfra, en présence d’une population fortement mobilisée.

A 40 jours du scrutin présidentiel, l’ex-chef d’Etat Henri Konan Bédié, a appelé dimanche 20 septembre, à la “désobéissance civile” pour “protester contre la candidature  du Président Alassane Ouattara à l’élection présidentielle”.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : PDCI-RDA, voici le nouveau secrétariat exécutif désigné par Konan Bédié

”Les élections présidentielles auront lieu et auront bel et bien lieu aux dates prévues par la Constitution”, a rassuré M. Ouattara, appelant chaque électeur à choisir librement le candidat de son choix dans les urnes.

“Bientôt, ce sera l’élection présidentielle. J’invite mes compatriotes à aller voter pour le candidat de leur choix. Je vous exhorte à ne pas écouter les paroles de haine et de division qui sont tenues par certains hommes politiques”, a dit Alassane Ouattara.

Lire aussi:   Banchi Roger, pro-Soro à Gbagbo : « Prési ! Tu es le Christ de la Démocratie Ivoirienne »

Le chef de l’Etat a demandé aux Ivoiriens de lui faire confiance, car toutes les dispositions ont été prises pour que le scrutin soit transparent, équitable et apaisé, comme en 2015.

Pour Alassane Ouattara, ce que les Ivoiriens doivent demander à chaque candidat, c’est son bilan et surtout ce qu’il compte faire pour eux dans les cinq années à venir.

Au terme de son délibéré, le Conseil Constitutionnel a rejeté 40 dossiers de candidature et déclaré aptes quatre candidats pour briguer la magistrature suprême en Côte d’Ivoire.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Grand débat national, Abidjan veut s'inspirer du modèle Français

Il s’agit du Président Alassane Ouattara (RHDP), d’Affi N’Guessan (FPI), d’Henri Konan Bédié (PDCI) et de Kouadio Konan Bertin (Indépendant).

Source: Yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here