Home Politique Alain Foka attaque subtilement Bédié : « À 80 ans, on ne...

Alain Foka attaque subtilement Bédié : « À 80 ans, on ne réfléchit plus »

Alain Foka attaque subtilement Bédié : « À 80 ans, on ne réfléchit plus »
Alain Foka attaque subtilement Bédié : « À 80 ans, on ne réfléchit plus »

Le journaliste camerounais de RFI, Alain Foka n’est pas allé de main morte pour s’attaquer à certains dirigeants politiques africains, dont l’ex-président ivoirien Henri Konan Bédié, qui continuent de s’accrocher au pouvoir ou qui ambitionnent d’accéder au pouvoir, malgré leur âge avancé.

Dans une vidéo d’environ quatre minutes de la télévision panafricaine Label TV, en date du 14 mai 2020, le présentateur de l’émission Le Débat africain, sur les antennes de la Radio France internationale, s’en est pris subtilement au président du PDCI-RDA (86 ans), en citant un discours du Président ivoirien Alassane Ouattara, président du RHDP.

« Je suis obligé d’être optimiste parce que j’ai des enfants, parce que l’Afrique je l’aime de façon passionnée et passionnelle. Mais il y a des moments de désespoir, de tristesse comme en ce moment où vous avez des guerres partout, vous avez des chefs d’Etat qui s’accrochent au pouvoir en sachant qu’ils sont épuisés. J’ai adoré le discours du Président Alassane Dramane Ouattara l’autre jour, qui disait qu’à 80 ans, on ne réfléchit plus de la même façon, on a plus la même énergie qu’à 60 ans », a-t-il commenté au cours de l’émission « Leader d’Afrique ».

Lire aussi:   Pro-Gbagbo/Côte-d’Ivoire: « Ça ne va pas » chez Séka Séka en prison

Pour lui, ces dirigeants doivent avoir le courage, la décence de laisser la place à une nouvelle génération, car chaque âge correspond à une manière de fonctionner. « Je suis désespéré par cette propension qu’ont certains hommes politiques à s’accrocher aux affaires (…). Parce qu’on a cette maladie du pouvoir. On adore conserver son pouvoir. On veut être le chef. Sauf que ça ne permet pas de libérer des énergies. (…) Nous n’arrivons pas à passer le témoin », a déploré l’auteur de la célèbre citation : « Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Abidjan se réjouit de l'avancement des préparatifs du 5ème Sommet du partenariat Union Africaine-Union Européenne

Toutefois, Alain Foka dit rester optimiste pour le continent. « Je me dis que ça va passer et que c’est une étape transitoire. Pourvu que cette transition ne dure pas trop longtemps. Parce que je vois des transitions qui durent depuis une trentaine d’années. Et c’est épuisant ». Né en 1934 à Daoukro, Henri Konan Bédié a été Président de la république entre 1993 et 1999, succédant au père fondateur de la nation Félix Houphouët-Boigny, décédé en 1993. Il a été réélu en décembre 2013 à la tête du Parti démocratique de Côte d’ivoire (PDCI) avec 93,3% des voix, parti qu’il dirige depuis 1993. A quelques mois de la présidentielle d’octobre 2020, le sphinx de Daoukro semble se préparer pour revenir au pouvoir même s’il ne l’exprime pas ouvertement pour le moment.

Lire aussi:   Inondations en Côte-d’Ivoire: Pourquoi Duncan doit une explication aux Ivoiriens (vidéo)

Moïse Yao K.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here